Home / BMW  / 

Essai BMW X5 M50d: concerto en M mineur

Essai BMW X5 G05 M50d

Le SUV qui nous rappelle les breaks performants.

Le X5 est de loin le SUV Full Size préféré des consommateurs suisses, loin devant les concurrents allemands et suédois. Plus long (4’922 mm soit +36), beaucoup plus large (2004 mm soit +66) et plus haut (+19mm à 1745), le nouveau X5 G05 est visuellement et spatialement imposant. Notre intérêt s’est magnétiquement tourné vers la version M50d, censée dynamiser ce formidable gabarit.

Essai BMW X5 G05 M50d

Son six cylindres turbodiesel type B57D30S0 du X5 M50d est un tour de force technologique. Il compte pas moins de quatre turbocompresseurs, soit une paire de petits turbos basse pression et une paire de gros turbos haute pression à géométrie variable qui fonctionnent séquentiellement:
– A bas régime, les deux turbos basse pression et un seul des turbos haute pression fonctionnent en parallèle
– Entre 2500 et 3000 t/min selon la charge, le deuxième gros turbocompresseurs vient à rescousse pour maintenir le débit nécessaire.

BMW revendique ainsi plus de 450 Nm dès 1000 t/min, et un couple maxi de 760 Nm entre 2000 et 3000 t/min. La puissance culmine à 400 chevaux à 4400 t/min. BMW poursuit donc une voie différente de celle d’Audi, axée sur l’intégration de compresseurs électriques pour diminuer le temps de réponse sur ses gros turbodiesels.

Essai BMW X5 G05 M50d

Abonnez-vous !

Les derniers articles dans votre boîte email 1 à 2x par mois.