Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion

Essai VW Tiguan mk2 2017

A la découverte du crossover leader du marché suisse. 

Avec le Tiguan, Volkswagen fut le premier grand généraliste européen à identifier le potentiel de démocratisation des crossovers de taille moyenne. La première génération fut lancée en 2007 en même temps que le Nissan Qashqai, mais deux ans avant le BMW X1, avec un succès commercial indéniable: 2.8 millions de clients ont fait le choix du Tiguan, propulsant le modèle dans le quatuor des best sellers de Volkswagen aux côtés de la Golf, de la Polo et de la Passat. Paradoxalement, VW a laissé la première génération en production pendant 9 longues années, une éternité dans un marché en explosion, se contentant d’un facelift en 2011.

Essai VW Tiguan 2.0 TSI 180 4Motion

Le Tiguan de deuxième génération est basé sur l’ubiquitaire plateforme transversale MQB, commune à la plupart des autos de la marque, de la Polo à la Passat. Par rapport à la première génération, les dimensions ont été substantiellement majorées, avec 60mm de plus en longueur, et un empattement qui croît de 77 mm. A 4486 mm, le Tiguan 2 se situe dans la famille des crossovers du groupe Volkswagen exactement à mi-chemin entre un Seat Ateca (4363 mm) ou un Audi Q3 (4388 mm) à l’extrême compact, et un Skoda Kodiaq (4697 mm).  Ces dimensions bénéficient à l’habitabilité intérieure, mais aussi à la capacité de chargement. Avec 615 litres en configuration normale, et 1655 litres banquette arrière rabattue, le Tiguan offre une capacité de chargement massive. Toutes les versions à 4 roues motrices 4Motion peuvent tracter jusqu’à 2.5 tonnes, ce qui est considérable pour le segment.

Essai VW Tiguan 2.0 TSI 180 2016 Essai VW Tiguan 2016

Dans des conditions d’utilisation plus ordinaires qu’un transport d’équidés, le nouveau Tiguan offre une habitabilité excellente, les places arrière offrant un espace remarquable à des occupants adulte, tant en longueur qu’en hauteur. Le fossé en habitabilité entre les berlines des segments C & D et leurs équivalents au format cross-over est devenu considérable. La différence d’empattement entre une Golf VII et le Tiguan n’est que de 5 petits centimètres, mais l’habitabilité rivalise avec une Passat. En matière de style, le Tiguan suit à la lettre le langage de style de Volkswagen: une profusion de rectilignes, un faciès assez sévère. A mes yeux, c’est l’arrière qui est le plus élégant.

Essai VW Tiguan mk2 intérieur tableau de bord Essai VW Tiguan 2016 intérieur sièges avant Essai Volkswagen Tiguan 2016 sièges arrière

Pages: 1 2 3 4

Dans: VW

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Mazda MX-5 RF Skyactiv-G 160
  • Essai Abarth 124 Spider: avantage Italie
  • Essai Hyundai IONIQ électrique
  • BMW Z4 Concept
  • Essai Mazda MX-5 ND: oui !
  • Essai Land Rover Discovery 3.0 TDV6: l’explorateur
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Porsche 911 GT3: haute fidélité
  • Singer Vehicle Design: la Porsche 911, réimaginée
  • Aston Martin Vanquish Zagato Speedster
  • Tesla Model 3
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Mercedes C43 AMG 4Matic: l’autre griffe AMG
  • Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion
  • Essai Seat Ateca 4Drive Xcellence