Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio
La présentation de la Giulia signe-t-elle le retour d’Alfa Romeo au premier plan ? 

Ce 24 Juin 2015 marque le 105ème anniversaire de la fondation d’Alfa Romeo. Le 24 Juin 1910, A.L.F.A. (Anonima Lombarda Fabbrica Automobili) était incorpéré à Milan. Plus d’un siècle plus tard, on assiste à un départ à neuf de la marque vénérable, sans doute celui de la dernière chance. C’est sous l’appellation Giulia (une berline produite entre 1962 et 1978 et un best seller pour la marque) qu’Alfa Romeo se relance dans le segment D avec une berline à 3 volumes destinée à concurrencer l’incontournable trio germanique A4/Classe C/Série 3.

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio

La nouvelle Giulia est basée sur la plateforme « Giorgio » du groupe Fiat Chrysler pour berlines propulsion ou intégrales. Elle marque donc l’abandon de la traction avant, introduite sur les berlines avec la 164 en 1988 puis la 155 en 1992. La Giulia Quadrifoglio est propulsée par une version poussée à 510 chevaux du V6 biturbo conçu par Ferrari, ce qui se traduit par une coquette puissance spécifique de 171.2 chevaux par litre de cylindrée. Une désactivation des cylindres à faible charge est disponible afin d’abaisser la consommation et les émissions. En comparaison, le 2979 cm3 de la Ghibli S développe 550 Nm de 1750 à 5000 t/min, et 410ch à 5500 t/min. Des moteurs plus sages (4 cylindres 2 litres et turbodiesel suivront pour monter une gamme).

Des rumeurs laissaient entendre que la Giulia Quadrifoglio ne serait proposée qu’en propulsion avec une transmission manuelle, mais le communiqué de presse laisse entrevoir la possibilité d’excéutions propulsion et quatre roues motrices et ne dit mot sur la boîte. Le 0-100 km/h est annoncé en 3.9 secondes, la distribution des masses à 50/50 et le rapport poids/puissance à moins de 3.0 kg/ch (ndlr sans doute à sec). L’allègement est obtenu par application de fibre de carbone pour l’arbre de transmission, le capot et le toit. Alfa Romeo annonce également l’intégration de technologies telles que le torque vectoring (par contrôle électronique du différentiel arrière et des embrayages pilotés) et une lame aérodynamique active.

Alfa Romeo Quadrifoglio Alfa Romeo Quadrifoglio

Aucune mention n’est faite des dimensions. La défunte 159 mesurait 4660 mm en longueur sur un empattement de  2,700 mm, alors que la Maserati Ghibli mesure 4971 mm de long sur un empattement de 2998 mm, et pèse 1810kg. Le pari que l’empattement et la longueur ont été racourcis pour la Giulia semble sûr.

Galerie de photos

Liens

Le sujet du forum – les articles Alfa Romeo – la liste alphabétique des essais – les articles relatifs:

Test Audi RS6 Avant C7 Essai Mercedes E250 CDI 4Matic Test Audi RS4 Avant B8 Essai Mercedes CLS Shooting Brake Essai longue durée Audi S5 Sportback Test Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde Essai Mercedes CLA250 Essai Cadillac ATS 2.0T Essai Honda Accord Type S

Dans: Alfa Romeo

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • McLaren Senna
  • Essai Nissan GT-R 2017: irréductible
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Essai Renault Megane Grandtour GT
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Porsche 718 Boxster & Cayman
  • Lamborghini Urus: Super Sport