Essai Volkswagen Golf R360S

Essai VW Golf R 360S intérieur tableau de bord

Au niveau de l’ergonomie, tout est parfaitement placé pour se sentir à l’aise dès les premières secondes passées dans cette atmosphère. Le volant est parfait dans sa prise en main, la gestion de l’ordinateur de bord, par le biais d’une molette centrale qui tombe naturellement sous la main, est intuitive et aisée. C’est un avantage comme un inconvénient mais ayant eu l’opportunité de tester le Seat Ateca il y a quelques semaines, la preuve est faite que l’ergonomie sans reproche est mise au profit de toutes les marques de toutes les gammes du groupe, avec le risque de ne pas vraiment apprécier la différence entre une familiale et une sportive.

Essai Volkswagen Golf R 360S Essai VW Golf R 360S moteur

Les places arrières, en tout cas deux des trois fournies, offrent un confort permettant de subir plusieurs kilomètres sans problème ainsi qu’une installation aisée d’un siège ISOFIX. Le coffre, autant par sa forme que par son volume, se trouve dans la fourchette haute du segment, jusqu’à offrir un maximum impressionnant de 1’270 litres banquette rabattue. Quand on a une petite famille à transporter, la sensibilité à ces « détails » devient importante et je tire mon chapeau à Volkswagen pour ces chiffres et cette habitabilité convaincants. Mais que va penser ladite petite famille une fois le moteur enclenché ?

Essai VW Golf 7 R 360S

Comportement routier

Le principe de cette édition spéciale réservée à notre beau pays réside bien évidemment dans une augmentation des performances se rapprochant, du coup, des rivales du segment dont je parle en fin d’article. L’importateur du groupe VW souhaitant radicaliser la « R » pour le marché helvétique, c’est une préparation de l’allemand ABT qui permet de faire passer la puissance de 300 à 360 ch (je vous rappelle que nous sommes sur une base 2016) mais, surtout, d’augmenter le couple de manière conséquente pour le faire culminer à 460 Nm, soit 80 Nm de plus que la version de base. Cette augmentation dans les chiffres amène également une augmentation dans les faits: le 0 à 100 km/h est abattu en 4,7 secondes, soit 2 dixièmes plus rapides. Avant de goûter à ce délice réservé aux chanceux acquéreurs de R360S, ainsi que sa montre offerte avec (mais pas mise à disposition lors de l’essai), allons voir tous les terrains destinés à l’utilisation de cette Golf.

Essai VW Golf 7 R360S

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: VW

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • McLaren Senna
  • Essai Nissan GT-R 2017: irréductible
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Essai Renault Megane Grandtour GT
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Porsche 718 Boxster & Cayman
  • Lamborghini Urus: Super Sport