Essai Alfa Romeo Giulia Veloce

Essai Alfa Romeo Giulia Veloce sièges arrière Essai Alfa Romeo Giulia Veloce sièges avant

La place passagère profite également de tout ce raffinement et de ce confort mais qu’en est-il à l’arrière ? Si l’homologation mentionne cinq places en tout, l’accent a clairement été mis sur les deux places extérieures. Equipées de l’ISOFIX permettant facilement d’installer nos bambins, il est bien dommage qu’à cause de leur siège enfant, ils ne profitent pas de la qualité d’assise de cette banquette. De la place pour les jambes et un maintien agréable dans les courbes, ces places permettent également de voir défiler les kilomètres sans trop de soucis. Quid de la place du milieu, cette dernière est tout l’inverse en proposant une assise de salle d’attente chez son dentiste agrémentée d’un court dégagement pour les jambes. Sans parler des sorties de ventilation qui viendront glacer vos tibias en cas de climatisation soutenue. Mais c’est dans l’ensemble un intérieur très réussi.

Le coffre, enfin, jouit d’une capacité dans la norme de ce segment de 480 litres mais sa forme, large et profonde, manque toutefois de hauteur. Si une valise passe, un sac de tennis aura déjà plus de peine à s’enfiler. Me promenant la majeure partie du temps avec mon bon vieux monospace, la différence m’a clairement choqué mais semble être dans la moyenne du segment en terme de capacité. Enfin, la possibilité de rabattre la banquette 40/20/40 depuis le coffre est fort agréable. Partons sur les routes maintenant.

Essai Alfa Romeo Giulia Veloce Grigio Stromboli

Comportement routier

Proposée également en motorisation diesel de 2.2L turbo développant 210 ch à 3’750 tr/min pour un couple de 470 Nm dès 1’750 t/min, c’est la version essence 2.0L turbo de 280 ch à 5’250 t/min et tout de même 400 Nm à 2’250 t/min qui nous a été mise à disposition pour cette Veloce.

Clairement taillée pour les longs trajets, commençons tout de même par évaluer ses attributs citadins. Première chose choquante, les imposants montants latéraux permettent de « cacher un autocar derrière ». La vision panoramique est coupée par ces piliers et peut se révéler insuffisante en ville, autant dans les carrefours que pour les piétons inattentifs. Le mode « Natural », ou normal du système DNA est préférable pour cette utilisation: il affranchit des changements de vitesse, mais préserve une certaine vivacité moteur dans les reprises et démarrages en côte.

Essai Alfa Romeo Giulia Veloce

Le régulateur de vitesse adaptatif est sécurisant et réagit rapidement aux ralentissements du véhicule précédent, jusqu’à l’arrêt total. Une simple pression de l’accélérateur nous fait repartir de plus belle, tout en gardant les paramètres précédemment sauvegardés: agréable ! Par contre, le manque de rayon de braquage, donné à 10.8 mètres, est vraiment handicapant dans les petites enfilades, et je ne vous parle même pas des parcages latéraux qui sont vraiment difficiles si la place est « juste, juste ». Uniquement une caméra de recul et les merveilleux « bips » sont prévus en option mais pas de « Easy Park Assist » à l’horizon. Certainement trop compliqué vu le mal qu’on peut avoir à parquer ces 4’643 mm de long. Oubliez la ville, la Giulia a besoin de plus de liberté.

Essai Alfa Romeo Giulia Veloce

En campagne ou sur autoroute, franchement, c’est un plaisir XXL de conduite qui nous est offert par les transalpins. Peu importe le mode choisi, le « Dynamic » nous garanti une réponse moteur qui n’a rien à envier à une sportive tout en nous faisant ressentir un peu plus brusquement le passages des rapports. Le mode « Natural » donne l’impression de voler sur un tapis tout en gardant une marge suffisante sous la pédale pour les accélérations. Le mode « Advanced Efficiency », présenté comme le mode économique par excellence, est agréable au niveau de l’amortissement mais les passages de rapports sont lents et presque désagréables à la longue, comme sur une vieille boite automatique, mais la consommation s’en retrouve clairement améliorée dans cette configuration.

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: Alfa Romeo

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • McLaren Senna
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Lamborghini Urus: Super Sport
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Peugeot 308 GTi
  • Essai BMW 540i xDrive: première de classe ?
  • Essai Renault Megane Grandtour GT