Genève 2015: Audi Q7 & Q7 e-tron

Audi Q7
Neuf années après la première version, Audi renouvelle le Q7 avec de multiples innovations.

Si le poids est le plus grand ennemi de l’automobile, le Q7 est une victoire pour Audi. Affiché sous les deux tonnes (1995kg pour la version 3.0 TDI, 1970kg avec le 3.0 TFSI), le nouveau Q7 est 325kg plus léger que le modèle qu’il remplace. Les économies ont été réalisées sur la caisse (71kg), avec un usage généreux de l’aluminium utilisé pour 41% de la structure. Les portes sont également en aluminium (-24kg), tout comme les ailes avant, le capot et le hayon arrière. Le centre de gravité a été abaissé de 50mm, principalement en installant le moteur plus bas dans la caisse. Le Q7 est équipé d’un système à quatre roues directrices permettant d’augmenter l’agilité et de réduire le diamètre de braquage d’un mètre. Monté d’origine 235/65R18, les jantes en option vont jusqu’à 21 pouces de diamètre.

Audi Q7

Le nouveau Q7 est un SUV fullsize au plein sens du terme: 5.05m en longueur sur un empattement de 2.99m, 1.97m de large, 1.74m de haut. Il est pourtant 37mm plus court et 15mm plus étroit que le Q7 mk1, malgré des dimensions intérieures en hausse. L’espace entre les siège avant et arrière gagne 21 mm, la garde au toit augmente de 41 mm à l’avant et 23 mm pour la rangée intermédiaire. Les trois sièges de la seconde rangée peuvent être réglés sur 110 mm en longueur. La troisième rangée offre une sixième et septième place; une fois repliés, ils s’effacent dans le plancher du coffre. L’habitabilité de cette troisième rangée a été améliorée: +24mm au toit et +20mm aux épaules. Leur accès a également été amélioré. Le nouveau Q7 offre ainsi 6 places équipées des fixations Isofix pour sièges d’enfants.

Avec 7 occupants, le Q7 conserve une capacité de chargement de 295 litres. Elle passe à 770 litres en configuration de charge, 890 litres en configuration 5 places et 2075 litres avec les sièges de la deuxième rangée repliés. Le seuil de chargement a été abaissé de 46mm pour faciliter l’accès. En combinaison avec la clé confort, le hayon peut être ouvert en agitant un pied sous le bouclier arrière, une solution pratique lorsqu’on a les bras chargés.

Grâce à la réduction du poids, les consommations (normalisées) ont été réduites de 28% sur les motorisations TFSI et de 23% sur les TDI. Le Cx de 0.32 y contribue également, atteint en partie grâce à un soubassement presque entièrement habillé. Un crochet de remorquage amovible électriquement est disponible en option. La capacité de remorquage atteint 3.5 tonnes avec la suspension pneumatique optionnelle.

Audi Q7 e-tron Quattro, deuxième hybride plug-in d’Audi

Après l’A3 e-tron, Audi poursuit son développement dans les hybrides rechargeables avec le Q7 e-tron. Combinant un V6 3.0 turbodiesel avec un moteur électrique, le système produit un couple maxi coquet de 700 Nm et une puissance de 373 chevaux. Dans cette configuration, le V6 3.0 TDI développe 258ch et le moteur électrique 94 kW (128 ch). Selon la norme NEDC, la consommation tombe à 1.7 L/100km. L’autonomie électrique permise par la batterie lihium ion de 17.3 kWh est revendiquée à 56 km. Les performances annoncées sont un 0-100 km/h en 6.0s (0-60 km/h en 6.1s en mode électrique). La vitesse de pointe est de 225 km/h. Le Q7 e-tron est le premier véhicule hybride rechargeable équipé d’une pompe à chaleur, ce qui minimise la consommation énergétique pour le chauffage et la climatisation. Le Q7 peut être préchauffé ou raffraichi à distance par le biais d’une application pour smartphone.

Audi Q7 Audi Q7

Diesel et essence

Les motorisations proposées par Audi pour le lancement du nouveau Q7 sont:

– 3.0 TDI 600 Nm & 272ch: 0-100 km/h en 6.3s et 234 km/h en pointe. Consommation: 5.7 L/100km (149g/CO2) selon la norme NEDC
– 3.0 TFSI 440 Nm & 333ch: 0-100 km/h en 6.1s et 250 km/h en pointe. Une nouveauté sur ce moteur, le compresseur est débrayé à faible charge. Consommation: 7.7 L/100km NEDC (179 g/km CO2).

Un V6 TDI de 218ch et 500 Nm suivra, avec des éléments actifs dans la calandre pouvant se fermer pour améliorer l’aérodynamique. Un 2.0 TFSI de 370 Nm et 252ch sera également offert sur les marchés asiatiques et nord américains. Le Q7 hérite d’une nouvelle transmission tiptronic à 8 rapports couplée au système Quattro permanent. La boîte est optimisée pour un fonctionnement du moteur à très bas régime, sous les 1000 t/min. Un blocage du différentiel central est intégré à la boîte. La répartition du couple est de 40:60 en conditions normales, avec une plage de variation atteignant 70% sur le train avant et 85% sur le train arrière. Le différentiel central travaille de concert avec le système de « torque vectoring » qui freine les roues intérieures pour faciliter l’inscription du Q7 en courbe. Les assistances à la conduite incluent un système de parking automatisé avec caméras à 360 degrés, un cruise control adaptatif avec fonction de gestion de conduite autonome en embouteillages jusqu’à 60 km/h et la vision infrarouge de nuit.

Audi Q7

Pages: 1 2

Dans: Audi, Genève

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • McLaren Senna
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Lamborghini Urus: Super Sport
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai Peugeot 308 GTi
  • Essai BMW 540i xDrive: première de classe ?
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Renault Megane Grandtour GT