Essai Range Rover Sport HSE SDV6

range rover sport

Le Range Rover Sport HSE SDV6 3.0, un SUV chic et choc. 

Dieu que c’est beau, dieu que c’est gros, dieu que c’est haut. Il est impossible – ou du moins difficile – de rester indifférent devant telle sculpture. Le nouveau Range Rover Sport a une présence visuelle encore accentuée par rapport à ses prédécesseurs, conservant la pureté géométrique de ses lignes tendues, mais gagnant en modernité. Dans cette livrée blanc Fuji avec jantes de 22 pouces et toit contrasté, le nouveau Range décolle la rétine. La ligne séduit par son élégance, l’ensemble impressionne par ses proportions.

Range Rover Sport

La première génération du Range Rover Sport (type LS) apparut en 2004, elle subit un facelift en profondeur en 2009, parfois appellé (peut-être par abus) mk2. Cette troisième génération (type LW) n’est pourtant pas si grand (ou gros) par rapport à son prédécesseur. La longueur est passée de 4783 à 4850mm, soit 6 gros centimètres de plus, mais la valeur reste très raisonnable en comparaison avec les berlines. La largeur, elle, passe de 1933 à 1983mm, soit 5cm de plus, sans compter les formidables rétros. Le changement est considérable et n’est pas sans conséquence dans l’approche d’entrées de parking ou la place occupée sur une artère étroite.

range rover sport Range Rover Sport Range Rover Sport

Tout aussi significatif, l’empattement fait un bond de 2745 à 2923mm. La hauteur reste quasiment inchangée. A l’extérieur, la présence visuelle tient donc du volume et des volumes très carrés du style Range Rover. De l’intérieur, la large console centrale et la largeur des contre-portes procurent une sensation d’espace appréciable. L’inclinaison des dossiers arrière est réglable sur deux crans. A l’arrière, deux doigts à l’occiput, deux doigts aux genoux, c’est confortable malgré une assise qui aurait pu être plus longue. Un cinquième adulte rechignerait à parcourir de longues distances sur le strapontin central, mais si l’on rabat l’énorme accoudoir central, on retrouve à nouveau cette sensation d’espace privatif, à défaut d’être extraordinairement spacieux.

Range Rover Sport

S’il a progressé dans certaines dimensions, le nouveau Range Sport est surtout sensé avoir subi une cure d’amaigrissement, Land Rover revendiquant une diète de 420kg à motorisation (diesel) équivalente, passant ainsi en théorie de 2535 à 2120kg. Nous nous réjouissions donc de vérifier ceci sur nos balances, le verdict fut surprenant : 2499kg (48.9% AV 51.1% AR) avec le plein de diesel pour notre exemplaire très fortement optionné. A titre de référence, nos confrères de Auto Motor & Sport et Auto Zeitung ont mesuré leurs exemplaires respectifs – nettement moins équipés – à 2294kg et 2307kg respectivement, le reste est probablement à chercher dans le toit panoramique en verre, les quatre sièges climatisés ou le système d’attelage rétractable électriquement. Tout ça pour ça, serait-on tenté d’écrire, puisque nous retrouvons ainsi un Range Sport au poids singulièrement voisin des versions Supercharged que nous avons essayé dans le passé (mk1 : 2630 kg, mk1 facelift  : 2647kg).

Range Rover Sport HSE SDV6

Pages: 1 2 3 4

Dans: Range Rover

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • McLaren Senna
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Renault Megane Grandtour GT
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Lamborghini Urus: Super Sport
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai BMW 540i xDrive: première de classe ?
  • Essai Tesla Model X 90D