Essai Hyundai i30 1.4T-GDi

Essai Hyundai i30

L’arme fatale du rapport qualité-prix.

Annoncée à la fin de l’été 2016, cette 3ème génération du modèle i30 a pour rôle de permettre à Hyundai de continuer son ascension sur le marché européen afin de devenir le premier constructeur asiatique dans nos contrées. Comme le mentionne notre article de l’époque, le développement s’est fait en Allemagne alors que la fabrication s’exécute en République Tchèque, ce qui en fait la plus européenne des voitures asiatiques. Suffisant toutefois pour faire de l’ombre à la valeur étalon de Wolfsburg et au reste du segment ? Allons voir ça…

Essai Hyundai i30 1.4T-GDi

Le design extérieur

Lancée en 2007 et remplacée en 2012, la Hyundai i30 avait subit une belle évolution de style pour passer d’une voiture peu sexy à une compacte déjà plus élégante. Autant le dire tout de suite, cette troisième génération est réussie du point de vue du design mais rentre clairement dans le rang du segment. Un oeil peu avisé, ou mal réveillé, pourrait confondre notre modèle avec la 6ème génération de la VW Golf, voire même avec la dernière génération de Peugeot 308, présentée en version GTi il y a peu sur votre site préféré. La confusion avec la Peugeot peut provenir de la couleur, seule option de notre modèle de presse selon la configuration remise, car elle n’est pas sans rappeler le rouge « Ultimate » de la marque au lion. Peu importe, cette couleur lui va à ravir.

Un ensemble sobre, compact et épuré. Nous sommes bien loin de ce que les constructeurs asiatiques ont l’habitude de nous servir mais sa conception européenne quasi totale n’est pas étrangère à ce design résolument voulu intemporel. La face avant est agressive avec une calandre en cascade très travaillée, digne des modèles sportifs actuels et ornée de l’énorme sigle de la firme coréenne. Les projecteurs bi-LED avant sont amincis et fuyants pour laisser place à un capot bombé et musculeux. Des feux de jour LED, des anti-brouillards discrets et quelques chromes terminent cet avant réussi.

Essai Hyundai 1.4T-GDi

La ligne continue avec des rétroviseurs noirs, rappelant le toit ouvrant panoramique, et des baguettes chromées entourant le vitrage latéral. Une ligne de caractère passe entre le bas dudit vitrage latéral et les poignées de porte permettant au design de notre modèle de rester dans une catégorie sobre mais sportive. Les roues, en 225/45R17 mais chaussées de Michelin Primacy 3, nous ramènent à la réalité et au rôle premier de cette i30: une citadine de caractère se voulant agréable en tant que routière, et non une sportive.

L’arrière est moins heureux. Fortement inspiré de la VW Golf 6 à mon sens, il est beaucoup plus classique que le reste et une sorte de bourrelet a été dessiné sous les phares LED. Fini avec un bas de caisse en plastique noir qui deviendra certainement gris dans quelques années, l’aspect sportif a totalement disparu. L’antenne de type « aileron de requin » et le petit becquet noir brillant rehaussent un peu le niveau mais cela reste globalement en-dessous.

Niveau gabarit, 4’340 mm de long pour 1’795 mm de large et 1’455 mm de haut, soit respectivement 82mm plus longue que la référence de Wolfsburg, 4 mm plus étroite mais 37mm plus haute. Toutefois, nous nous trouvons pile-poil dans les mesures de base du segment.

Essai Hyundai i30 1.4T-GDi

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: Hyundai

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Mazda MX-5 RF Skyactiv-G 160
  • Essai Abarth 124 Spider: avantage Italie
  • Essai Porsche 911 Targa 4S
  • BMW M5
  • BMW Z4 Concept
  • Mercedes-Maybach Vision 6 Cabriolet
  • Essai Hyundai IONIQ électrique
  • Essai Mazda MX-5 ND: oui !
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Aston Martin Vanquish Zagato Speedster
  • Essai Porsche 911 GT3: haute fidélité
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Singer Vehicle Design: la Porsche 911, réimaginée
  • Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Mercedes C43 AMG 4Matic: l’autre griffe AMG