Essai Nissan GT-R 2014

nissan-gt-r-2014-11
La Nissan GT-R millésime 2014 à l’épreuve des alpes, des villes et des campagnes.

Les Nissan GT-R ne datent pas d’hier ou même d’avant hier, mais jusqu’à la R34, de rares voitures en conduite à gauche, importées individuellement et immatriculées à grand peine faisait des GT-R des curiosités exotiques. La première version est lancée par Nissan en 1969 en berline puis en coupé, suivie d’une deuxième version en 1973, quasiment mort née du fait de la crise pétrolière. S’en suit un long hiatus jusqu’en 1989 où apparaît la R32, un coupé à 3 volumes avec moteur avant et, déjà, transmission intégrale. La R33 reprend le flambeau en 1995, toujours équipée du même six cylindres en ligne turbocompressé de 2.6L. La cinquième génération apparaît en 1999 pour 3 courtes années avant une nouvelle interruption commerciale. S’entame alors la gestation de la GT-R R35, désormais dissociée de l’appellation Skyline, débouchant sur une présentation au salon de Tokyo 2007.

Nissan GT-R 2014 Nissan GT-R 2014 Nissan GT-R 2014 Moteur

Nissan est resté fidèle à la recette, avec un coupé à moteur avant et quatre roues motrices, mais le six cylindres en ligne a été remplacé par un V6, lui aussi suralimenté. La commercialisation généralisée de la R35 en 2008 déclenche un énorme buzz parmi les amateurs de sportives, amplifié par la notoriété de Gran Turismo 5 sur Playstation et les temps canons annoncés par Nissan sur la Nordschleife. Arme ultime pour certains, auto facile et sans âme pour d’autres, les polémiques animent nombre de discussions de bars et de forums. Le verdict commercial est, lui, plus clair, avec des ventes moins flatteuses que le rapport performance prix tonitruant de la GT-R ne pourrait le laisser supposer. Sur le marché helvétique, les ventes resteront confidentielles:

Marche-Suisse-2014-10m-GTs-200K

Plus significatif, le constat est encore criant sur le marché américain où les ventes GT-R demeurent confidentielles depuis son lancement commercial en juillet 2008:

Ventes GTR Corvette 911 Marche USNissan GT-R 2014 Moteur

Commercialement, le juri ultime, le seul qui compte – la clientèle ! – a déjà rendu un verdict implacable. Reste à comprendre si le produit le mérite ou pas.

En ramenant cette GT-R du centre Nissan de Zurich Affoltern (il n’y a que deux centres certifiés GT-R High Performance en Suisse – Meyrin et Zürich, cinq en France, deux en Belgique également), je pondère les enjeux de cet essai. Cette auto serait presque intimidante par son caractère polarisant. Un animal mythique à laquelle certains prêtent des pouvoirs surnaturels et d’autres honnissent comme symbole des pires villainies. La Bête du Gévaudan de l’automobile moderne.

Nissan dit avoir travaillé pour le millésime 2014 sur la qualité de l’amortissement secondaire sur autoroute, et le résultat semble très réussi, avec ce voile de souplesse qui procure le minimum d’isolation nécessaire à une conduite sereine sur longue distance. La direction parait assez vive autour du point central, et un septième rapport serait bienvenu pour abaisser un peu le régime moteur. A 150 km/h de croisière, le compte tours affiche 3200 t/min et le bruit rond du V6 est présent, presque un peu trop. Je peaufine l’ajustement de ma position de conduite et m’acclimate au gabarit de l’engin. Tribut de sa rareté, la présence de la GT-R est remarquée, comme en témoignent plusieurs automobilistes qui déboîtent un peu trop brusquement dans mon sillage pour détailler la poupe monumentale sur quelques kilomètres. Mon essai est planifié en trois temps: les alpes pour poser les bases, le train-train quotidien puis quelques travaux pratiques dans le jura vaudois pour raffiner mes impressions.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7

Dans: Nissan

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • McLaren Senna
  • Essai Nissan GT-R 2017: irréductible
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Essai Renault Megane Grandtour GT
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Porsche 718 Boxster & Cayman
  • Lamborghini Urus: Super Sport