Sortir du nucléaire

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 4012
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par vravolta » 22 janv. 2020 22:21

La question est de savoir si une trace qui fait moche quand on regarde a travers une vitre est un reel probleme en matiere de rendement de panneau solaire. Mon experience est qu’une fine couche de neige permet encore une production raisonnable alors qu’on ne voit pas du tout a travers. Autre possibilité qui pourrait expliquer des differences: ces panneaux montent a des temperatures que jamais un vitre transparente et verticale n’atteindra. Est ce que ca permet un truc similaire a la pyrolyse des fours? Je ne suis pas assez calé en la matiere. La seule info que je connais a ce sujet est le solaire du batiment Pictet qui selon les dires du gars des services techniques n’avaient jamais du necessiter de nettoyage depuis la construction soit plus de 10 ans. Maintenant, on parlait de solaire thermique sous forme de tubes transparents avec un tuyau noir au milieu soit une techno sans rapport avec le photovoltaique.

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39361
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par ze_shark » 23 janv. 2020 06:58

Je ne suis pas expert dans le domaine, mais ce que je peux affirmer, c'est que des trésors d'ingéniosité sont déployés pour optimiser la formulation des verres techniques utilisés dans le solaire pour diminuer l'absorption du matériau dans les longueurs d'ondes importantes (qui sont hors du spectre visible). Exemple.
C'est du B2B, donc j'ai peine à croire que AGC peut facturer un premium à ses clients en concurrence avec du float glass chinois à prix cassé si l'avantage n'est pas significatif.

L'ironie, c'est qu'une partie du sable nécessaire à l'obtention de la bonne formule vient d'Australie, et le coût ne reflète sans doute pas l'empreinte carbone du matériau, ni d'ailleurs celle de l'énergie nécessaire au maintien des fours en fonction continue par tranche de 20 ans, 365/24.

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39361
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Batteries: tout feu tout flamme

Message par ze_shark » 29 janv. 2020 13:10

https://www.bloomberg.com/news/articles ... re-problem

Au sujet des problèmes liés aux stations de stockage utilisant des batteries Lithium Ion.

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39361
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par ze_shark » 05 févr. 2020 21:16

Probablement pas un problème insoluble nécessitant de jeter le bébé avec l'eau du bain, mais il est désarmant de constater que la question n'a pas été anticipée.

Wind Turbine Blades Can’t Be Recycled, So They’re Piling Up in Landfills https://www.bloomberg.com/news/features ... -landfills

Hanse
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1046
Inscription : 20 juin 2013 10:19
Véhicules : 308 Gti

Re: Sortir du nucléaire

Message par Hanse » 12 févr. 2020 09:17

Graphique intéressant -et inquiétant- concernant les sources d'énergie utilisées dans le monde de 1965 à 2018:

https://commons.wikimedia.org/wiki/File ... uselang=fr

Les énergies fossiles que sont le pétrole, le charbon et le gaz sont de très loin les sources principales. Le charbon semble se tasser (à un niveau très élevé), mais le pétrole et le gaz semblent poursuivre leur augmentation. Quant aux énergie "propres" (en terme de CO2 en tous les cas), elles sont loin derrière, l'hydraulique étant toujours en augmentation légère, le nucléaire se tassant et les "autres renouvelables" (a priori le solaire, l'éolien et la géothermie) étant en très forte progression (désormais au niveau du nucléaire).

Quoi qu'il en soit, si la progression forte des "autres renouvelables" est réjouissante, sa part encore mineure par rapport aux énergies fossiles tempère fortement cet aspect positif. Il y a encore un sacré travail!

Et si l'on regarde pays par pays dans le monde, tout le monde ne tire pas à la même corde, les pays "développés" faisant largement plus d'efforts que, notamment, la Chine et l'Inde. Ces pays et d'autres ont beau jeu de dire que puisque les pays "développés" ont assuré leur progression économique avec du charbon dès le 19ème siècle puis également d'autres énergie fossile au 20ème siècle, ils ne sont pas autorisés à critiquer aujourd'hui ceux qui travaillent à leur "développement"... Sauf qu'on n'est plus sur la même échelle qu'au 19ème et au 20ème siècles, les besoins globaux en énergie étant toujours plus importants. Au final, le problème est que l'on est tous sur la même planète et qu'il n'y a pas de frontière en matière de CO2.

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39361
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par ze_shark » 16 févr. 2020 16:27


Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39361
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

L'hypocrisie de Fessenheim

Message par ze_shark » 24 févr. 2020 10:30

https://www.franceinter.fr/emissions/l- ... vrier-2020

Dominique Seux au sujet de l'arrêt de Fessenheim, où quand la posture politique va à contre-sens des impératifs climatiques et économiques.
Le ni/ni des écologistes idéologues est un sabordage.

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 4012
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par vravolta » 03 avr. 2020 07:31

Petit update sur mes panneaux solaires. Rappel, j'ai 9300Wc installés sur un chalet sis à 1100m d'altitude avec une capacité d'ondulation de seulement 5200W mais en contrepartie une batterie de 12kWh qui elle peut se charger en courant continu (donc sans taper dans les capacités de l'onduleur). En pratique, je perds à cause de cette contrainte environ 2.5 kW pendant 2 heures en milieu d'après midi. L'autre problème est que la batterie ne pouvant se charger à plus de 3kW, je ne produits au max que 8.2kW. La dernière grosse inconnue était la problématique de la neige qui aurait privé pendant des mois les panneaux de lumière.

Toutes ces contraintes étant énoncées, il faut savoir qu'en moyenne en Suisse, on table sur le fait que la production annuelle en kWh soit égale à la puissance crète des panneaux installés. Donc dans mon cas, on ne disait que je pouvais théoriquement espérer 9300kWh de production annuelle. Vu mes autres facteurs limitants, j'avais peur que ce soit moins en réalité. Je n'ai pas encore bouclé une année, mais mes prévisions de production sur la première année sont de 10500kWh. Et encore, cela inclue 2 mois de production parmi les mois les plus productifs de l'année où je n'avais pas encore optimisé les paramètres de gestion du système.

Quelques infos intéressantes: la neige est un non souci en pratique (bon à savoir pour ceux qui habitent en altitude). En effet, elle glisse sur les panneaux et donc après chaque épisode neigeux, il faut moins de 2 jours pour que les panneaux soient en mesure de produire pleinement. Par ailleurs, les mois où il y a de la neige, le soleil est bas et les jours courts donc on perd assez peu de production en pratique.

Malgré les facteurs limitants de ma chaine, et contrairement à mon intuition, il était en fait pertinent de surdimensionner la capacité crète de production des panneaux. Certes, elle se fait un peu écrêter dans les conditions optimales, mais ces conditions ne sont pas les plus fréquentes. En revanche, cette grosse capacité me permet de produire déjà pas mal en hiver ou par temps gris. J'ai donc au final une saisonnalité moins prononcée que les installations où le seul facteur limitant est le panneau. Les pires mois de production sont novembre (230 kWh) et décembre (330 kWh). Tous les autres mois sont au dessus de 600kWh avec un pic en juillet de 1300kWh. Mars est déjà à 1000kWh de production et une production journalière pic de 52kWh alors que le pic absolu est de 57kWh. En moyenne, 50% de ma production est réinjectée sur le réseau, 25% consommée directement et 25% envoyée dans la batterie pour être ensuite consommée quand le soleil ne brille plus. A noter que le fait d'avoir une voiture électrique en charge permet de bien optimiser les fins de journée nuageuses: quand le soleil se cache, la Tesla pompe dans la batterie de la maison ce qui libère de la capacité de recharge en courant continu et permet de produire plus que les 5200W de l'onduleur quand le soleil revient.

A ce stade, l'installation se montre fiable. J'ai déjà encaissé la subvention cantonale pour la batterie (très rapide, moins de 3 mois de délai), reste la subvention fédérale pour les panneaux qui elle arrive en général dans les 18 mois donc logiquement, d'ici fin 2020. J'aurai alors bouclé mon parcours du combattant pour cette installation: plus compliqué que ce que j'aurais pensé, mais au final, résultat meilleur qu'attendu.

Avatar de l’utilisateur
juliencor
GP2
GP2
Messages : 3968
Inscription : 05 avr. 2007 18:20
Localisation : Blonay

Re: Sortir du nucléaire

Message par juliencor » 03 avr. 2020 08:36

Merci pour ce retour c'est très intéressant!!
Mini Countryman Cooper S 2013
Mercedes-Benz SL63 AMG Performance
Saab 9-5 Aero 2002
Audi SQ7 2017
Ski-doo Renegade Backcountry 800 2013

Avatar de l’utilisateur
jne
WTCC
WTCC
Messages : 211
Inscription : 29 mars 2015 12:57
Véhicules : Audi RS3 8V
Localisation : Lausanne, VD

Sortir du nucléaire

Message par jne » 03 avr. 2020 08:41

Très intéressant merci !

De mon côté je suis équipé à Sullens (600m) de 8.96kWc (28 panneaux de 320W) avec un onduleur de 8kW (sur l’AC) triphasé SolarEdge depuis fin octobre.

J’ai activé la vue publique ici : https://monitoringpublic.solaredge.com/ ... /dashboard

Il y a un système automatique (commandé par l’onduleur) qui active le boiler quand la puissance générée est suffisante et j’ai branché un Raspberry Pi avec TWCManager (https://github.com/dracoventions/TWCManager) sur mon Tesla Wall Connector pour adapter le courant de charge de la borne à la puissance disponible. Ca compense l’absence de batterie dédiée parfois.

Sur Nov / Déc 2019 en effet pas grand chose 380kWh et 340kWh resp. Sachant que la maison est full électrique (chauffage, eau-chaude, voiture) sur cette période :

Image

Et sur Q1 2019 toujours de grosses consommations mais la production augmente significativement:

Janvier 644 kWh, Février 721 kWh et Mars 1110 kWh
Image

Pour le moment avec une autoconsommation > 70% je suis satisfait et avec le MWh exporté j’aurai économisé au mieux 120.- (achat à 0.2 et revente à 0.08 le kWh) avec une batterie et une autoconsommation à 100% (utopique).

Avec cette période de confinement (pas de voiture à charger) et les beaux jours qui reviennent, la production va devenir supérieure à la consommation et je vais faire mes calculs sur la valeur ajoutée d’une batterie pour mon cas.

J’espère qu’on verra rapidement le V2H (Vehicle to Home) se développer. En ce moment j’ai une batterie de 72kWh qui ne sert à rien dans le garage...
Jérôme
Audi RS3 8V / Catalunya Red - Mini Countryman Cooper S All4 / Starlight Blue - ex. S4 B6 Avant / Bleu Nogaro

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 4012
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par vravolta » 03 avr. 2020 10:33

Alors de mon coté, la décharge sur le boiler ne servirait pas à grand chose car j'ai par ailleurs du solaire thermique et donc quand je produis plus de 5200W de photovoltaique, de facto mon solaire thermique chauffe déjà mon boiler.
Ton idée de commande avec le Tesla wall connector m'a fait regarder un peu. Et par chance, il se trouve que ma station de recharge (NRGKick) peut se voir ajouté un petit boitier qui la lie avec ma marque d'onduleur (Fronius) afin de gérer intelligemment la recharge. Et vu les options de recharge dispo pour gérer ma batterie fixe, je suppose que j'aurai les mêmes pour la batterie de la voiture et du coup, fini les explications jamais intégrées par Madame pour lui dire quand brancher la voiture, quel ampérage limite programmer selon la production de soleil ou la conso de la maison. Elle ne devrait plus avoir qu'à brancher la prise et le système gèrera le reste. Je viens de commander le boitier (bon, 400 balles tout de même = la renta économique du truc est inexistante, mais le plaisir de savoir que c'est géré optimalement sera lui bien là). Restera à l'installer et le programmer.

A noter que les capacités de programmation de l'onduleur sont pas un truc que j'avais considéré lors de mon achat et c'est en pratique un élément clef: y'a plus à gagner à ce niveau qu'en ajoutant du hardware. Mon seul regret: à ce stade, je ne peux pas modifier la programmation dynamiquement en fonction des prévisions météo du lendemain. le jour où j'arrive à le faire, j'arriverai à un truc vraiment bien sympa. Je ne désespère pas que ca arrive via un update vu que l'app affiche déjà les prévisions => ils reçoivent le flux et il ne reste donc qu'à l'intégrer dans les paramètres. Sinon, je dois aussi pouvoir le faire de manière bourrine en préparant autant de fichiers de configuration que de situations puis en uploadant automatiquement chaque nuit le profil pour le lendemain selon la météo. Ca fonctionnerait, mais ce serait un peu dommage.

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 4012
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Sortir du nucléaire

Message par vravolta » 23 avr. 2020 20:37

Tiens, je suis entrain de faire joujou avec les API de mon système photovoltaique, mon chargeur de voiture, de ma Tesla et des api de météo.
L'idée de base est de mixer tout ca pour optimiser la stratégie de recharge/conso. Aucun souci avec le photovoltaique et le chargeur: j'arrive à tout charger dans une feuille Excel, même si je suis étonné que les exemples ne soient pas fournis par les fabricants. Où ca coince, c'est pour récupérer le niveau de charge de la batterie de la Tesla. Une API existe, mais elle est non documentée (un peu con pour une API) et c'est l'enfer pour obtenir le token pour s'y connecter. Il aurait été tellement simple d'y entrer son username et password comme dans l'app Tesla, mais non.
Idem pour la météo: je ne comprends pas que la météo des 2 prochains jours par tranche de 3 heures soit dispo sur google ou mon IPhone sans pub ni abonnement mais qu'il soit impossible de trouver une API météo gratos. Quand on connait la valeur que ca apporte pour optimiser un système renouvelable, ca devrait être un service public fourni par météosuisse si on était malins en écologie. Mais non, on ne veut pas permettre aux citoyens d'aider le pays à sortir du nucléaire et du fossile…
Prochaine étape, trouver comment faire du HTTP PUT via Excel sur le chargeur et pas juste du GET.

Hanse
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1046
Inscription : 20 juin 2013 10:19
Véhicules : 308 Gti

Re: Sortir du nucléaire

Message par Hanse » 27 avr. 2020 13:04

Petit rappel historique:

Hier, 26 avril 2020, cela faisait 34 ans que le réacteur n°4 de la centrale nucléaire Lénine, près de Tchernobyl, au nord de l'Ukraine, près le la frontière biélorusse, à l'époque en Union Soviétique, a explosé, donnant lieu à ce qui est considéré comme le plus gros accident nucléaire de l'Histoire, devant celui de la centrale Fukushima Daiichi en 2011 au Japon.

La centrale Lénine était mal conçue et mal construite, et le test qui a mal tourné, provoquant l'accident, était mal géré; et dans la gestion de l'accident, il y a eu du bon et du mauvais. Il en est résulté un nombre très important de victimes directes et indirectes. Et les retombées radioactives n'ont cure des frontières...

Avatar de l’utilisateur
Tom63
Membre V8
Membre V8
Messages : 5094
Inscription : 22 oct. 2008 15:45
Localisation : Entre Paris et les volcans

Re: Sortir du nucléaire

Message par Tom63 » 27 avr. 2020 13:36

Oui...
Cela nous semble finalement assez lointain mais finalement ça ne l'était pqs tant que ça.
Je l'évoquais dans le sujet "Télévision" sur la série éponyme (que je recommande), l'ampleur de la catastrophe est déjà incroyable.
Et ce n'est rien à comparer de ce qu'il a failli se passer.
Ça fait très froid dans le dos.
Thomas

“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl

Hanse
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1046
Inscription : 20 juin 2013 10:19
Véhicules : 308 Gti

Re: Sortir du nucléaire

Message par Hanse » 27 avr. 2020 14:02

Tom63 a écrit :
27 avr. 2020 13:36
Et ce n'est rien à comparer de ce qu'il a failli se passer.
Oui. Le cœur en fusion menaçait de rompre la dalle en béton qui le soutenait. Si cette dalle cédait, le cœur en fusion tombait dans les sous-sols inondés (par l'eau déversée par les pompiers), ce qui aurait créé une réaction violente dispersant de la radioactivité à très grande distance et menacé l'intégrité et le pilotage des trois autres réacteurs... Heureusement, trois employés de la centrale ont -littéralement- plongé dans ces sous-sols inondés pour ouvrir les vannes permettant d'évacuer l'eau. Plus tard, la dalle de béton a effectivement cédé et le cœur de réacteur n°4 est tombé dans les sous-sols.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Axa Aubonne Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus