Combustion: planifier la fin

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 36481
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Combustion: planifier la fin

Message par ze_shark » 05 sept. 2017 22:02

Que ce soit pour 2025 ou 2040, les lecteurs de ce forum vont sans doute vivre la fin du moteur thermique comme fondation de la mobilité individuelle.

Un horizon assez lointain pour l'ignorer, mais si c'était 2025, que feriez vous ? Tourner la page sans regret ? Collectionner voire accumuler ? Planifier vos dernières années de thermique pour réaliser certains rêves avant l'obsolescence ?

Avatar de l’utilisateur
Yvan
Membre V8
Membre V8
Messages : 13290
Inscription : 05 oct. 2005 10:20

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Yvan » 06 sept. 2017 10:54

Tout dépend aussi de que signifiera "la fin du moteur thermique". Car c'est utopique de penser que du jour au lendemain nous mettrons la clé sous le paillasson.

Reste à savoir dans quelles conditions les voitures thermiques seront encore autorisées à rouler (routes "dédiées", taxes éventuelles, prix du carburant, etc, etc..). C'est ces contraintes qui dicteront une bonne partie des futurs choix
N 27° 48.849' E 33° 55.222' -98.4 ft

Avatar de l’utilisateur
Tom63
Membre V8
Membre V8
Messages : 4453
Inscription : 22 oct. 2008 15:45
Localisation : Entre Paris et les volcans

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Tom63 » 06 sept. 2017 11:08

Un peu comme Yvan. Attendons pour voir comment tout cela va s'articuler.
Mais quoi qu'il en soit, j'aurai très probablement tendance à collectionner autant que je le pourrai.
Thomas

“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl

Avatar de l’utilisateur
Thierry
WTCC
WTCC
Messages : 484
Inscription : 05 mai 2007 16:22
Localisation : Suisse Romande

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Thierry » 06 sept. 2017 11:22

Je lancerai une boite de conversion véhicule moteur thermique -> moteur à énergie nucléaire (électrique si vous preferez)
comme cela il y aurait encore des "classics" sur nos routes :-)

la DeLorean existe déjà en version electrique....

Avatar de l’utilisateur
Yvan
Membre V8
Membre V8
Messages : 13290
Inscription : 05 oct. 2005 10:20

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Yvan » 06 sept. 2017 12:59

Thierry a écrit :
06 sept. 2017 11:22
la DeLorean existe déjà en version electrique....
Oui mais il faut 2,21 Gigowatts pour la faire fonctionner...
N 27° 48.849' E 33° 55.222' -98.4 ft

Avatar de l’utilisateur
asylum
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1521
Inscription : 02 mai 2006 10:05
Véhicules : Honda NSX, Honda NSX, BMW 335ix E91
Localisation : VD
Contact :

Re: Thermique: planifier la fin

Message par asylum » 06 sept. 2017 13:01

Image

Hanse
DTM
DTM
Messages : 920
Inscription : 20 juin 2013 10:19
Véhicules : 308 Gti

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Hanse » 06 sept. 2017 14:33

Pour
ze_shark a écrit :
05 sept. 2017 22:02
Un horizon assez lointain pour l'ignorer, mais si c'était 2025, que feriez vous ? Tourner la page sans regret ? Collectionner voire accumuler ? Planifier vos dernières années de thermique pour réaliser certains rêves avant l'obsolescence ?
Je pense que les contraintes telles que celles mentionnées par Yvan vont accompagner le mouvement et que cela précipitera le passage du thermique à autre chose. En outre, il est fort probable que les possibilités et vitesse de recharge, de même que la capacité des batteries et donc l'autonomie des véhicules électriques vont s'améliorer. Par ailleurs, je suis certain que les marques automobiles vont proposer des produits "zéro émission" plaisants; aujourd'hui, le choix est très restreint pour les véhicule de ce type, mais le réveil des grands groupes automobiles en la matière va changer les choses, y compris sur le plan des prix (une Tesla n'est pas bon marché...). Du zéro émission, il y en aura certainement pour tous les goûts et dans toutes les gammes, comme c'est le cas actuellement pour le thermique.

Pour ma part, je pense que le moment venu je tournerai la page du thermique sans état d'âme. Collectionner du thermique pour ne plus pouvoir l'utiliser ou avec de grandes restrictions ne me parle pas (pas du tout même). Il faudra simplement tenter de veiller à acquérir son dernier véhicule thermique au bon moment, selon ses propres critères, soit ni trop tôt (pour ne pas l'avoir vieillissant plus que souhaité) ni trop tard (pour ne pas devoir l'amortir plus vite qu'escompté). Il est en tous les cas trop tôt pour faire cette analyse, vu les incertitudes sur les dates d'interdiction de vente du thermique et les probables contraintes.

C'est d'ailleurs par le biais d'une réflexion analogue que je postais ce matin même sur le fil dédié à la Tesla S des questions aux propriétaires de cette auto et à ceux qui ont pu l'essayer. Comment est-ce? Je vois dans Tesla l'exemple de ce que sera la généralité automobile de demain sur le plan de la technologie (pas du positionnement marketing!). Que Tesla résiste ou se fasse écraser par les mastodontes de la branches lorsqu'ils se mettront en marche est une autre question.

Hanse
DTM
DTM
Messages : 920
Inscription : 20 juin 2013 10:19
Véhicules : 308 Gti

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Hanse » 06 sept. 2017 14:42

J'ajoute encore que je prends de plus en plus conscience qu'outre la pollution par la combustion des énergies fossiles, les moteurs thermiques induisent une pollution sonore importante. Cette dernière induit une fatigue et irrite. Ma sensibilité en la matière augmente. L'âge?

Et je suis amateur d'automobile...

Avatar de l’utilisateur
rbk
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1209
Inscription : 27 mars 2013 09:06
Véhicules : BMW X4
Localisation : GE

Re: Thermique: planifier la fin

Message par rbk » 06 sept. 2017 14:51

L'énergie qui alimente le moteur je m'en moque (si elle peut être propre c'est mieux) pourvu que je puisse encore prendre un volant sur des routes agréables (en ville et sur l’autoroute je veux bien passer la main à la technologie)

Jul
Visiteur
Visiteur
Messages : 22
Inscription : 22 sept. 2012 13:59
Véhicules : -

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Jul » 06 sept. 2017 14:52

Je crois que nous devrions dire 'non' - pour ne pas dire autre chose. Je ne comprends pas que ces sujets soient le monopole de technocrates peine-à-jouir, grands détestataires de l'automobile, sans que les citoyens aient la parole.

Il est certainement vrai que nous devrions reconsidérer l'impact environnemental des activités humaines. Mais je ne crois pas que la voiture passion (j'exclus ici le déplaçoir du quotidien) pèse ne serait-ce que pour 1% des problèmes auxquels nous devrions nous attaquer. Dans les 20/80 il y aurait plutôt les giga tonnes de CO2 rejetées par les transports aériens, celles de la production d'électricité par les centrales à charbon (souvenons-nous: 30% de plus de CO2 dans une tonne de charbon vs 1 tonne de pétrole...),...

Mais là, on s'attaque à des cartels bien organisés qui savent riposter si efficacement que personne n'ose les montrer du doigt et parler de leur impact. Le citoyen lambda, lui, est bien plus facile à tondre. On lui dit de payer ses impôts et de la fermer. On s'occupe du reste... Et puis avec toutes ces histoires, on l'occupe et on lui fait croire qu'en s'achetant sa Zoé il sauve le monde. Pendant ce temps-là nos amis sus-nommés font leur beurre.

Je trouve notre société occidentale moderne cynique et triste à la fois.

Hanse
DTM
DTM
Messages : 920
Inscription : 20 juin 2013 10:19
Véhicules : 308 Gti

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Hanse » 06 sept. 2017 15:39

@Jul:

Il est à mon sens erroné de penser qu'une "voiture passion" est forcément à moteur thermique.

En outre, le mouvement amorcé visant à abandonner la propulsion automobile par des moteurs thermiques n'est pas contre "l'automobile passion", ni contre l'automobile tout court d'ailleurs.

Quant à l'idée que les décisions sont prises par des "technocrates, etc." qui sont tous des méchants anti-automobiles primaires se passant de l'avis du bon citoyen raisonnable pour faire son bien contre son gré ou l'empêcher de s'épanouir, elle me fait sourire. Allez, je le dis au risque de blesser: c'est à mon sens un propos de "café du commerce", peut-être un peu réactionnaire.

Quant aux "cartels bien organisés", de quoi s'agit-il? Qui complote contre le bon citoyen en mal de moteur thermique? Dans quel but?

En outre, s'il est vrai que l'automobile n'est sans doute ni la seule ni la plus grande source de pollution de la planète, montrer du doigt d'autres sources de pollution pour excuser celle de l'automobile ne me semble pas justifiable.

Et je ne vois pas en quoi les moteurs non thermiques serait négatifs pour "notre société occidentale moderne cynique et triste à la fois".

Cela n'empêche évidemment pas de débattre au sujet du réel impact global des véhicules dit à "zéro émission" et des possibilités ou non de produire suffisamment d'énergie (à priori électrique) pour les alimenter.

Avatar de l’utilisateur
Gringo
Membre V8
Membre V8
Messages : 1597
Inscription : 24 févr. 2006 18:19
Véhicules : -

Re: Thermique: planifier la fin

Message par Gringo » 06 sept. 2017 15:51

Je comparerai l'auto thermique au cheval qu'elle a remplacé. Il semble désormais admis que l'électrique va se substituer au thermique comme moyen de propulsion. Je pense qu'on va plus vite que la musique avec ce thème car il n'y aura pas assez d'énergie électrique pour tous sans progrès technique significatif (supra-conduction, rendement des sources renouvelables et subsitut aux terres rares).

Les autos électriques sont aussi très fun et auront aussi leurs modèles Passion, à inventer (créer des mythes fondateurs). Reste que pour les ex-enfants du XXe siècle comme moi, on attend encore de pied ferme le "Vanishing point" libertaire à base de kWh...

Néanmoins, il reste toujours des chevaux et leur usage se cantonne aux loisirs. Il en sera de même pour les technologies remplacées dans ce cadre.

On ira acheter nos bidons d'essence à la pharmacie comme au début de XXe siècle avant les stations-service ou ils seront livrés par des drones (...). Mais ce sera un loisir de... riches comme les canassons.

Concrètement: préserver de manière ciblée (ce qui nous fait rêver). Accumuler sera rapidement réservé aux super-riches. Il n'y a plus assez de "granges" disponibles dans une Suisse "brazourverte" à +8mios d'habitants dont les eco-quartiers superdenses vont se réaliser à très court terme.

Pas réac' mais un peu malthusien par observation statistique.
Moi: amateur d'automobiles, marié avec 2 enfants.
Ma femme: mariée, 3 enfants et 1000 chevaux.

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3357
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Thermique: planifier la fin

Message par vravolta » 09 sept. 2017 06:25

Déjà dit dans un autre poste: je ne vois pas comment sans changements profonds de l'infrastructure de distribution électrique, on pourrait généraliser le 100% électrique. Car en termes de consommation, je pense qu'on ne fera pas significativement mieux qu'une Tesla qui en est à rétracter ses poignées de porte pour réduire la trainée et qui a un pavillon de toit super bas. Le rendement entre la batterie et la roue est déjà super bon et donc le seul truc qu'on pourrait améliorer serait le volume et donc sans doute le poids de la batterie ainsi que son temps de recharge. Mais la quantité d'électricité à mettre dedans restera dans les mêmes ordres de grandeur et ca veut donc dire en gros, 1 heure à 400V triphasé 32A pour 100 bornes. Même si on disait qu'avec le gain de poids, soyons fous, on arrive à diviser par 2 cette quantité, les habitats collectifs ne pourront jamais avoir une assez grosse alimentation pour abreuver les voitures de leurs habitants le soir venu. Donc soit on parle de charge en roulant = refaire toutes nos routes, soit on parle de charger dès l'arrêt du véhicule ce qui veut dire tirer des lignes à haute tension de partout + construire des centrales pour produire cette électricité.

On a aussi bcp parlé des batteries à 2500 kms d'autonomie comme d'une solution, mais de nouveau, avec quoi on va la charger. Ca résout le problème de l'autonomie, pas celui de la recharge qui reste le maillon faible dans une optique de généralisation. La seule solution serait alors de réduire le nombre de kms parcourus par tête de pipe. Mais là, il va falloir changer l'entier de la société car à un moment, si on densifie les villes, il va bien falloir leur apporter de quoi manger + y'a des tas de choses qu'on ne peut pas faire via télétravail.

Donc rien que pour tout ca, j'ai du mal à croire à l'électrique qui remplace le thermique. Après, ce sera peut être de la turbine thermique qui chargera une petite batterie tampon qui elle même profitera à un moteur électrique. Et peut être que cette turbine sera alimentée en biogaz. Ca j'arrive à y croire. Mais le reste, je ne vois pas comment ce serait possible.

fredz72
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1788
Inscription : 26 nov. 2010 10:44
Véhicules : Z3 coupé M
Localisation : Entre Jura-Vaud-Genève

Re: Thermique: planifier la fin

Message par fredz72 » 09 sept. 2017 17:13

Je suis tout à fait de ton avis, c'est pour cela que je n'entre pas trop dans ce genre de débats, car je trouve complètement utopique de parler de passer au 100% électrique pour tout le monde.
Encore de la communication à deux balles de politiciens.

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 36481
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Thermique: planifier la fin

Message par ze_shark » 09 sept. 2017 20:30

Le timing évoqué dans certains scénarios est irréaliste, mais l'issue est extrêmement probable, et il y a fort à parier que des pays riches comme le nôtre forceront la transition bien avant d'autres.

L'accélération des effets néfastes du dérèglement climatique amènera l'opinion publique à se retourner comme une crêpe, et rendra des scénarios aujourd'hui impensables parfaitement possibles, avec des contraintes, des compromis et des hypocrisies, mais le résultat sera le même.

De même, le virage pris par les industriels en termes d'offre produit ne sera pas sans conséquence.

La question n'est pas forcément de savoir si c'est pour 2025, 2030 ou 2035.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 87 invités

JS Classic Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus