Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Avatar de l’utilisateur
blake_ch
GP2
GP2
Messages : 3747
Inscription : 15 juil. 2011 08:49
Véhicules : VW Golf 6 R
Localisation : Valais

Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par blake_ch » 06 sept. 2019 13:59

Bonjour,

Je lance ce fil suite à une expérience d'un proche que je trouve assez inconfortable. J'aimerais bien connaitre votre avis et vos expériences, tant en temps qu'acheter que vendeurs pour ceux qui sont du métier.

Situation tout à fait commune : achat d'un nouveau véhicule avec reprise par le garage de l'actuelle voiture du propriétaire. A toute fin utile pour comprendre, l'ancien véhicule n'est pas de la marque de la nouvelle concession - ce qui n'a en soit rien d'extraordinaire et cela se fait souvent.

Lors de la signature d'achat de la nouvelle, le vendeur accepte de reprendre le véhicule actuel et donne une fourchette de prix, mais rien n'est noté, ni dans le contrat, ni dans aucun document.

Le véhicule neuf arrive à la concession mais ce n'est pas encore la livraison, le temps de préparer le véhicule. Le garage fait venir le client pour voir la voiture actuelle, ne donne toujours pas de chiffre définitif mais se précise vers le bas de la fourchette. Plus tard dans la journée, il appelle pour avoir les dimensions des pneus, car il dit qu'il doit les changer et que donc, il va baisser le prix de reprise (gloups). Ma connaissance regarde sur internet, voit que cela représente environ 500CHF et essaie de négocier, le garage répond que non ils vont baisser de 780CHF car c'est le prix qu'ils ont regardé (re-gloups).

La personne dit au vendeur que ce n'est pas une manière très correcte, le vendeur lui répond qu'il n'aime pas reprendre des véhicules et que si il veut il peut casser le contrat de vente (sur lequel il n'est pas indiqué de reprise, sinon toute la discussion n'aurait jamais eu lieu), bref il joue la carte de la malhonnêteté, re-re-gloups.

Lorsqu'ils se mettent finalement plus ou moins d'accord, le vendeur ose encore demander de payer l'entier du véhicule neuf, puis qu'il rembourse le prix d'achat de l'ancien véhicule (histoire de pouvoir encore tenir le client par les ... une fois l'argent versé et qu'on ne puisse rien dire!), ce que le client a bien sûr de suite refusé.

Mais le pire... c'est quand le garage demande au client si il a une assurance parking+ sur son véhicule actuel pour la faire marcher afin de faire des retouches gratuites par ce garage !!!

Si la voiture n'était pas déjà là, j'aurais dit de fuir. Maintenant, la personne fait son poing dans sa poche, a refuser toutes les propositions malhonnêtes, et prendra sa voiture en partant le plus vite de ce garage.

Voilà pour l'histoire assez hallucinante vécue. Perso, j'ai vendu 2 fois mon ancienne voiture en prenant une nouvelle dans un garage et je n'ai jamais connu ça, tout a toujours été clair et limpide.

Avez-vous eu de telles expériences, ou entendu parler de ce genre de pratiques? Surtout pour le coup de l'assurance parking, le reste c'est de la négociation (avec une bonne dose de malhonnêteté).

Avatar de l’utilisateur
Nyrvan
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1129
Inscription : 01 avr. 2013 13:03
Véhicules : MINI JCW & Countryman

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Nyrvan » 06 sept. 2019 14:33

Totalement hallucinant. Une reprise se doit d'être dans le contrat d'achat de la nouvelle et je ne parle même pas de la tentative d'arnaque à l'assurance.

Avatar de l’utilisateur
Yvan
Membre V8
Membre V8
Messages : 13152
Inscription : 05 oct. 2005 10:20

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Yvan » 06 sept. 2019 14:40

Oui, le coup de l'assurance je l'avais vécu (pour faire changer le parebrise)
( Il y a d'ailleurs fort fort longtemps, sans citer ni garage ni personne, j'avais évoqué cette expérience quelque part sur ce forum, ce qui visiblement n'avait pas trop plu à un membre à l'époque)

Pour le coup de la reprise, pas de grands commentaires à faire.. Si ce n'est bien sur que le conseil de toujours faire écrire un "arrangement" commercial sur papier/contrat, etc.. Mais je ne viens pas en donneur de leçons, on est toujours plus intelligent après.

Pas le même contexte, mais la reprise de mon ex-RS3 faisait partie intégrante du contrat de vente de la nouvelle. Prix, km, réparations éventuelles, etc.. Et le cc avait vérifié la voiture avant.
Si on tombe sur un garagiste un peu roublard et "sur parole" ça peut rapidement tourner au vinaigre avec la parole de l'un contre celle de l'autre.
N 27° 48.849' E 33° 55.222' -98.4 ft

Avatar de l’utilisateur
ZeVal
GP2
GP2
Messages : 2733
Inscription : 25 juin 2007 17:58
Véhicules : BMW 320d GT
Localisation : Fribourg - Lausanne - Genève

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par ZeVal » 06 sept. 2019 15:17

Quand on a acheté l'Ateca, AMAG a repris la voiture de ma femme: quand il a argumenté le chiffre, il l'a fait sans voir la voiture, en se basant sur les infos qu'on lui a donné. Quand j'ai demandé si il voulait la voir, il m'a répondu "pour le moment, non pas besoin. Si elle est conforme à l'état annoncé, y'a aucun souci!"..

Dans la négociation du prix d'achat final de l'Ateca, la valeur de reprise était clairement un argument (et un levier), et une fois la discussion finie (enfin, le premier round), le vendeur nous a envoyé la proposition par email pour qu'on puisse y réfléchir posément à la maison.
La reprise ne figurait pas dans le draft de contrat, mais il l'avait détaillée dans l'email - et ça parait évidemment être nécessaire..

Dans les discussions suivantes, on a tenu compte de cet email pour la suite... Dans ce même premier email, le vendeur avait fait une erreur de taux de leasing (il n'avait pas joint la proposition de leasing, juste inscris le taux): il a évidemment reconnu son erreur et fait passer le financement au taux proposé par erreur.

En fin de compte, ça dépends pas mal du vendeur, mais j'ai l'impression que les grands garages ne jouent pas au jeu que tu décris, enfin, ils n'ont pas intérêt...

S'agissant de la remise en état: il a contrôlé que les services avaient été suivis état des pneus (les hiver étaient HS), un tour en 5 min chrono et même pas d'essai. Et quand on lui a demandé pour les marques "usuelles" sur la carrosserie, il nous a répondu que nous n'avions rien besoin de faire, qu'il la reprenait en état.

Valeur de la reprise: 8.5k - sur une Ibiza.

Avatar de l’utilisateur
Yvan
Membre V8
Membre V8
Messages : 13152
Inscription : 05 oct. 2005 10:20

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Yvan » 06 sept. 2019 15:23

ZeVal a écrit :
06 sept. 2019 15:17
En fin de compte, ça dépends pas mal du vendeur, mais j'ai l'impression que les grands garages ne jouent pas au jeu que tu décris, enfin, ils n'ont pas intérêt...
En effet. Et ça devrait même être un critère qualité pour les "petits" garages. Ent..ber un, 2, 10 clients, ça peu rapporter à court terme. L'équation va de toute manière droit dans le mur à long terme.
ça reste une relation de confiance et justement, dans une relation de confiance il n'y aucun souci à poser des conditions par écrit.
N 27° 48.849' E 33° 55.222' -98.4 ft

Avatar de l’utilisateur
Melon
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1088
Inscription : 20 avr. 2010 14:11
Véhicules : 2x 635 csi / Alhambra Swiss FR Line / A4 1.8T
Localisation : Vaud

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Melon » 06 sept. 2019 16:02

J'ai acheté une voiture neuve cette année. Le vendeur avait évoqué une possibilité de reprise mon notre X3 de 2004 et j'ai bien voulu écouter ce qu'il avait à proposer. Pour ces "vieux" véhicules, le garage en question passait par des marchands d'autos d'occasion. Je connais un petit peu ces commerçants, j'ai déjà acheté 3 autos dans ce type de parc... on y fait de bonnes affaires comme acheteur !
Bref, devant moi, le vendeur en a appelé deux qui ont, comme je m'y attendais, fait des offres dérisoires (3000 et 3500... faut bien qu'ils dégagent des marges). Partant de l'offre la plus haute, les ébauches de contrat de vente intégraient ce montant. C'était calé.

Au final j'ai vendu mon X3 au premier copain qui s'est manifesté, pour un prix nettement supérieur à celui proposé et inférieur au prix du marché.

Je pense pas qu'on puisse faire de bonne affaire en revendant son véhicule au garage. A moins de savoir qu'on a un véhicule à problème ou qu'il soit difficile à vendre.

Avatar de l’utilisateur
Gringo
Membre V8
Membre V8
Messages : 1574
Inscription : 24 févr. 2006 18:19
Véhicules : -

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Gringo » 06 sept. 2019 16:12

Le problème de l’assurance parking c’est que cela peut se retourner contre le client, car chaque dégât est un sinistre (donc x fois l‘éventuelle franchise et la fréquence peut nuire aux conditions du renouvellement à venir).

Perso, je casse le contrat et change de garage. Par fierté.



Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
Moi: amateur d'automobiles, marié avec 2 enfants.
Ma femme: mariée, 3 enfants et 1000 chevaux.

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3300
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par vravolta » 07 sept. 2019 07:31

Alors clairement, dans ce monde là, il faut partir du principe que si c'est pas écrit, on accepte l'éventualité que ca puisse ne pas exister. Lors de l'achat de la F355, j'avais vu une voiture chez un concessionnaire de la marque bien connu. Il y avait quelques détails à reprendre. On les a discutés autour d'un café avec le vendeur qui a tout accepté. Mais étrangement, le contrat type n'avait que 3 petites lignes pour détailler ce qui avait été discuté. Le vendeur a donc écrit "travaux comme discuté ce jour". DE retour à la maison quelques dizaines de minutes, je me suis donc fendu d'un e-mail listant tous les points que nous avions discutés, exactement dans les termes discutés. 2 jours après, je recevais un recommandé m'annonçant que le vendeur cassait le contrat de vente, comme il y était autorisé dans les termes dudit contrat.
Donc concrètement, je pense que leur stratégie était de dire oui à tout par oral sans préciser, d'encaisser l'acompte (j'étais supposé virer un acompte, virement que j'ai conditionné au fait qu'ils valident les termes de notre discussion orale par retour d'email) puis de dire après que l'acompte avait servi à faire la partie des travaux qu'ils étaient OK de faire sur la voiture et que les autres n'avaient jamais été convenus. Et là, soit j'abandonnais mon acompte, soit je payais avec seulement une partie des travaux convenus effectués. Bref, il faut comprendre que dans le monde impitoyable de la vente, quand on parle de grosses sommes, y'a plus de "copains".
Y'a une morale à cette histoire: quelques mois après, un ami garagiste m'annonce avoir acheté une 355 avec quelques menus travaux à bon prix auprès de ladite concession. En discutant, j'ai découvert que c'était celle que j'avais essayée et failli acheter. Et vu les soucis qu'il a eus après, heureusement que j'avais pris la peine d'envoyer mon email.

Il y a aussi une autre option que je pratique parfois désormais: quand je commence à discuter de termes contractuels: je pose le natel sur la table en mode dictaphone et j'explique que j'enregistre pour éviter tout malentendu quand on en arrivera à l'exécution du contrat, la mémoire jouant souvent des tours. Je n'ai jamais eu à ressortir une bande les fois où je l'ai fait, car le vendeur sachant qu'elle existe, ne négocie pas avec la volonté de truander car il sait qu'il va forcément se faire avoir.

Après, même si je demande d'office des reprises quand j'achète une auto, je les exécute rarement. J'utilise le prix proposé comme base pour mettre une annonce. Si ca mord en annonce, je liquide ainsi, sinon, j'active la reprise.

Avatar de l’utilisateur
Melon
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1088
Inscription : 20 avr. 2010 14:11
Véhicules : 2x 635 csi / Alhambra Swiss FR Line / A4 1.8T
Localisation : Vaud

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Melon » 07 sept. 2019 12:34

vravolta a écrit :
07 sept. 2019 07:31
Il y a aussi une autre option que je pratique parfois désormais: quand je commence à discuter de termes contractuels: je pose le natel sur la table en mode dictaphone et j'explique que j'enregistre pour éviter tout malentendu quand on en arrivera à l'exécution du contrat, la mémoire jouant souvent des tours.
Ok :shock: C'est couillu, ça montre que tu fais pas complètement confiance d'entrée... c'est volontiers accepté ?

Carbene
DTM
DTM
Messages : 539
Inscription : 14 mars 2016 17:56
Véhicules : BMW 340i xdrive F31

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Carbene » 07 sept. 2019 13:32

Si on doit en arriver là pour acheter une voiture, je préfère changer de crèmerie et aller voir une personne de confiance avec qui je sais que tout se passera bien...

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3300
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par vravolta » 08 sept. 2019 17:22

Melon a écrit :
07 sept. 2019 12:34
vravolta a écrit :
07 sept. 2019 07:31
Il y a aussi une autre option que je pratique parfois désormais: quand je commence à discuter de termes contractuels: je pose le natel sur la table en mode dictaphone et j'explique que j'enregistre pour éviter tout malentendu quand on en arrivera à l'exécution du contrat, la mémoire jouant souvent des tours.
Ok :shock: C'est couillu, ça montre que tu fais pas complètement confiance d'entrée... c'est volontiers accepté ?
Je présente en disant que ca permet de gagner du temps des 2 cotés car tant moi que le vendeur pouvons nous souvenir de choses différentes de ce qui a été dit. Ca permet aussi de plus facilement protocoler par écrit tout ce qui a été dit car sinon, souvent on oublie des détails. Bref, personne d'honnête n'a d'intérêt à ne pas apprécier la pratique. Je l'ai hérité de ma pratique pro: les séance sont enregistrées, les téléphones aussi et ca ne pose de problème à personne. Et quand ca ne l'est pas ou ne peut pas l'être, je confirme droit derrière ma compréhension par écrit. Ainsi, si j'ai mal compris un truc, le gars en face le signale tout de suite et n'a pas le temps d'engager des dépenses. Ca m'a sauvé la vie un paquet de fois que ce soit pour la construction de ma maison, des litiges sur des travaux sur des voitures, et même dans la vie privée: plutôt que de passer 3 heures à se disputer sur un RDV manqué, ca fait longtemps que j'ai dit à Madame que si elle attend un truc de ma part genre une activité bloquée un weekend, ca n'existe pas tant qu'elle ne m'a pas envoyé un message pour que j'insère le truc dans mon agenda après avoir vérifié l'absence de conflit avec autre chose et que je ne lui ai pas quittancé que c'était OK. Au début, ca l'énervait, puis quand elle a vu le gain d'efficacité de la méthode, elle l'a déployée pour son plus grand bonheur avec ses interlocuteurs autres que moi. Depuis, on passe le temps gagné à ne pas se chamailler à profiter ;-)

Avatar de l’utilisateur
Nagata-San
GP2
GP2
Messages : 4821
Inscription : 07 oct. 2008 12:06
Véhicules : Daily & Track
Localisation : Allianz

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Nagata-San » 09 sept. 2019 08:03

Je mail / whatsapp aussi les informations échangées lors de deals importants (vente de mon X3, travaux de la régie etc), cela m'a permis comme Vivien de mettre en lueur des incompréhensions ou de voir les gens se mettre à nu lorsqu'ils ne pourraient pas tenir les paroles.
Je n'en suis pas à le faire au privé, je gère mes échanges avec mon cercle proche par la confiance, mais assez systématiquement au job, ne serait-ce que pour moi (gestion de quinze collaborateurs, tu peux te croiser les pinceaux si pas d'écrits).

Avatar de l’utilisateur
blake_ch
GP2
GP2
Messages : 3747
Inscription : 15 juil. 2011 08:49
Véhicules : VW Golf 6 R
Localisation : Valais

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par blake_ch » 09 sept. 2019 08:35

C'est vrai que dans le doute, une petite confirmation écrite permet de mettre tout le monde sur la même ligne. De la à le pratique aussi avec sa femme, mouais je n'irais jamais jusque là.

Concernant le cas cité au départ, oui la leçon pour la personne a été clairement de demander à ce que tout soit noté sur le contrat. Dans mes expériences précédentes, cela avait toujours été tout convenu à la signature, sans aucun soucis.

Il vaut mieux privilégier le genre de garage qui ne te donne pas l'impression de t'arnaquer à chaque étape. Car outre les considérations d'argent, c'est aussi la manière d'être traité, ou la menace de casser le contrat (dieu sait pour quel motif d'ailleurs). C'est à la limite du chantage, la nouvelle voiture et là, et la majorité d'entre-nous ne serait pas prêt à partir à ce moment, après quelques mois d'attente, et donc serait enclin à baster un peu plus vite.

Et le coup de l'assurance, oui on peut parler d'arnaque à l'assurance.

Avatar de l’utilisateur
Yvan
Membre V8
Membre V8
Messages : 13152
Inscription : 05 oct. 2005 10:20

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par Yvan » 09 sept. 2019 08:37

vravolta a écrit :
08 sept. 2019 17:22
Melon a écrit :
07 sept. 2019 12:34
vravolta a écrit :
07 sept. 2019 07:31
Il y a aussi une autre option que je pratique parfois désormais: quand je commence à discuter de termes contractuels: je pose le natel sur la table en mode dictaphone et j'explique que j'enregistre pour éviter tout malentendu quand on en arrivera à l'exécution du contrat, la mémoire jouant souvent des tours.
Ok :shock: C'est couillu, ça montre que tu fais pas complètement confiance d'entrée... c'est volontiers accepté ?
Je présente en disant que ca permet de gagner du temps des 2 cotés car tant moi que le vendeur pouvons nous souvenir de choses différentes de ce qui a été dit. Ca permet aussi de plus facilement protocoler par écrit tout ce qui a été dit car sinon, souvent on oublie des détails. Bref, personne d'honnête n'a d'intérêt à ne pas apprécier la pratique. Je l'ai hérité de ma pratique pro: les séance sont enregistrées, les téléphones aussi et ca ne pose de problème à personne. Et quand ca ne l'est pas ou ne peut pas l'être, je confirme droit derrière ma compréhension par écrit. Ainsi, si j'ai mal compris un truc, le gars en face le signale tout de suite et n'a pas le temps d'engager des dépenses. Ca m'a sauvé la vie un paquet de fois que ce soit pour la construction de ma maison, des litiges sur des travaux sur des voitures, et même dans la vie privée: plutôt que de passer 3 heures à se disputer sur un RDV manqué, ca fait longtemps que j'ai dit à Madame que si elle attend un truc de ma part genre une activité bloquée un weekend, ca n'existe pas tant qu'elle ne m'a pas envoyé un message pour que j'insère le truc dans mon agenda après avoir vérifié l'absence de conflit avec autre chose et que je ne lui ai pas quittancé que c'était OK. Au début, ca l'énervait, puis quand elle a vu le gain d'efficacité de la méthode, elle l'a déployée pour son plus grand bonheur avec ses interlocuteurs autres que moi. Depuis, on passe le temps gagné à ne pas se chamailler à profiter ;-)
Mouais, c'est pas mon trip de Jamesbondiser tous mes faits et gestes.. Mais chacun est bien entendu libre de faire comme il l'entend.
Je privilégie (encore) les rapports humains et la confiance sans tomber non plus dans l'angélisme.
Je ne vois aucun cas litigieux dans ma (longue) existence que seul un enregistrement aurait pu me sortir de la gonfle. Puis reste encore à définir quel est et comment faire valoir un droit sur la seule existence d'un enregistrement audio. Me vois mal débarquer chez les flics avec mes avocats pour attaquer le Fust local parce que sur la doc du lave-linge le programme 60 met 1h50 et que le vendeur m'avait garanti 1h40..
A l'image de Carbene, si ça passe pas, avant tout, je change de crémerie. Et jusqu'à maintenant, ça a payé. Par contre effectivement, un résumé écrit et/ou une confirmation par ce biais pour les contrats et/ou décisions importantes, je le fais également.
N 27° 48.849' E 33° 55.222' -98.4 ft

stef
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1532
Inscription : 30 mars 2010 20:30
Véhicules : Audi S1 Sportback Quattro
Localisation : Riviera

Re: Pratiques de reprise de véhicule lors d'un achat

Message par stef » 09 sept. 2019 08:51

Ouais je pense que c'était déjà une erreur de pas mentionner la reprise dans le contrat dès le début. Ensuite le cas de la carrosserie, c'est courant je crois. Soit la reprise est plus basse car véhicule en "mauvais état" soit le client fait marcher son assurance avant la vente. Il n'y a rien d'illégal là dedans, un sinistre est un sinistre... Après au client de voir si cela va modifier sa futur couverture (une hausse de primes etc).

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 8 invités

JS Classic Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus