Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Avatar de l’utilisateur
Yvan
Membre V8
Membre V8
Messages : 13650
Inscription : 05 oct. 2005 10:20

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par Yvan » 06 sept. 2018 10:04

Bref, un pantin sur le devant de la scène et une fourmilière qui s'agite derrière pour éviter les catastrophes.

On se réjouis dans une poignée d'années que la présidence Trump soit déclassifiée et que l'on prenne mesure de à coté de quoi on est passé.. Si tant est qu'on se prenne pas un 2ème effet Kisscool d'ici là.. 2 ans.. On croise les doigts et on serre les fesses..
N 27° 48.849' E 33° 55.222' -98.4 ft

pierre
Membre V8
Membre V8
Messages : 6015
Inscription : 30 août 2005 20:05
Véhicules : ..
Localisation : ..

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par pierre » 06 sept. 2018 10:39

S'il se représente, je parie sur sa réélection.

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par bacchus » 06 sept. 2018 12:07

pierre a écrit :
06 sept. 2018 10:39
S'il se représente, je parie sur sa réélection.
Je suis du même avis

Nitro1018
Visiteur
Visiteur
Messages : 17
Inscription : 09 janv. 2016 09:04
Véhicules : Porsche GT4
Localisation : Lausanne

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par Nitro1018 » 06 sept. 2018 17:45


Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 38977
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par ze_shark » 07 sept. 2018 06:17

Leuen a écrit :
05 sept. 2018 21:31
Et le NYT qui en remet une couche :shock:
https://www.nytimes.com/2018/09/05/opin ... tance.html
The root of the problem is the president’s amorality. Anyone who works with him knows he is not moored to any discernible first principles that guide his decision making.
Difficile de souligner à quel point c'est extraordinaire et insensé.
On peut écarter la possibilité que le NYTimes s'est fait berner, ils jouent leur crédibilité et leur existence en publiant un truc pareil.
Un membre du cabinet actuellement en poste déclare ouvertement combattre de concert le président de l'intérieur, y compris l'invocation d'une incapacité par le cabinet (qui doit être ratifiée par les 2/3 des deux chambres).
Given the instability many witnessed, there were early whispers within the cabinet of invoking the 25th Amendment, which would start a complex process for removing the president. But no one wanted to precipitate a constitutional crisis. So we will do what we can to steer the administration in the right direction until — one way or another — it’s over.
bacchus a écrit :
06 sept. 2018 12:07
pierre a écrit :
06 sept. 2018 10:39
S'il se représente, je parie sur sa réélection.
Je suis du même avis
Vous pouvez aussi me donner la météo en Toscane, région Chianti, dans la troisième semaine de Juin 2020 ? J'aimerais planifier mes vacances.

Indépendamment de toute autre considération propre à Trump et cette situation chaotique, prédire l'issue de toute élection sans avoir la moindre idée:
- de l'identité et des qualités de l'opposant (un petit détail) ou des opposants si il y a un 3rd party candidate sérieux
- du climat économique (croissance. récession)
- du climat sécuritaire (terrorisme, conflits impliquant des troupes américaines)
défie toute notion de logique et de bon sens. Pour ne pas dire plus.

Avatar de l’utilisateur
Leuen
Membre V8
Membre V8
Messages : 3115
Inscription : 16 mai 2008 13:58
Véhicules : Mazda 6 2.5
Localisation : Neuchâtel

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par Leuen » 07 sept. 2018 07:26

Clairement, les mots manquent pour qualifier le contenu de cet op-ed.

Un autre passage que je trouve assez surréaliste:
It may be cold comfort in this chaotic era, but Americans should know that there are adults in the room. We fully recognize what is happening. And we are trying to do what’s right even when Donald Trump won’t.

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par bacchus » 07 sept. 2018 09:06

ze_shark a écrit :
07 sept. 2018 06:17
Leuen a écrit :
05 sept. 2018 21:31
Et le NYT qui en remet une couche :shock:
https://www.nytimes.com/2018/09/05/opin ... tance.html
The root of the problem is the president’s amorality. Anyone who works with him knows he is not moored to any discernible first principles that guide his decision making.
Difficile de souligner à quel point c'est extraordinaire et insensé.
On peut écarter la possibilité que le NYTimes s'est fait berner, ils jouent leur crédibilité et leur existence en publiant un truc pareil.
Un membre du cabinet actuellement en poste déclare ouvertement combattre de concert le président de l'intérieur, y compris l'invocation d'une incapacité par le cabinet (qui doit être ratifiée par les 2/3 des deux chambres).
Given the instability many witnessed, there were early whispers within the cabinet of invoking the 25th Amendment, which would start a complex process for removing the president. But no one wanted to precipitate a constitutional crisis. So we will do what we can to steer the administration in the right direction until — one way or another — it’s over.
bacchus a écrit :
06 sept. 2018 12:07
pierre a écrit :
06 sept. 2018 10:39
S'il se représente, je parie sur sa réélection.
Je suis du même avis
Vous pouvez aussi me donner la météo en Toscane, région Chianti, dans la troisième semaine de Juin 2020 ? J'aimerais planifier mes vacances.

Indépendamment de toute autre considération propre à Trump et cette situation chaotique, prédire l'issue de toute élection sans avoir la moindre idée:
- de l'identité et des qualités de l'opposant (un petit détail) ou des opposants si il y a un 3rd party candidate sérieux
- du climat économique (croissance. récession)
- du climat sécuritaire (terrorisme, conflits impliquant des troupes américaines)
défie toute notion de logique et de bon sens. Pour ne pas dire plus.
Merci professeur.

pierre
Membre V8
Membre V8
Messages : 6015
Inscription : 30 août 2005 20:05
Véhicules : ..
Localisation : ..

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par pierre » 07 sept. 2018 09:27


Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 38977
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

A peine 3000 morts

Message par ze_shark » 12 sept. 2018 18:50



Ca serait presque drôle si cette incompétence crasse n'avait coûté la vie à 3000 personnes. Soit grosso modo autant que les attaques terroristes du 11 Septembre 2001.

https://www.nytimes.com/2018/09/11/us/t ... ponse.html

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 38977
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Manafort flippe

Message par ze_shark » 15 sept. 2018 06:24

Manafort, chairman de la campagne de Trump pendant la période clé de la Convention, consultant de luxe de Yanukovych, le tough guy qui a été jusqu'au procès, le seul, finit par se retourner comme une crêpe, plaide coupable et entre dans un accord de coopération avec le procureur Mueller. Ce qui veut dire coopération inconditionnelle. Tu dis tout ce que tu as dire, témoignes, etc ... et on te dit après quel sera ton allègement de peine.

Donc il se met à table. On croyait qu'il allait tenir jusqu'à une grâce présidentielle, ou qu'il préfèrerait rester en prison plutôt que de risquer les conséquences potentiellement fâcheuse d'être bavard au sujet de ses clients russes.

https://www.nytimes.com/2018/09/14/us/p ... -deal.html

Michael Cohen, coopère maintenant avec le procureur Mueller également. Et si il y en a un qui sait tout ce que Trump a fait de louche, c'est lui. Y compris pendant la campagne. Extrêmement proche des enfants de Trump, de tous leurs deals.

https://www.vanityfair.com/news/2018/09 ... en-mueller

Pendant ce temps, Trump continue à affirmer que les 3000 Porto Ricains, morts des conséquences de l'ouragan Maria et de l'absence d'aide sanitaire, n'existent pas.
Il prétend qu'il y en a eu entre 6 et 18.

Un problème, en dehors de cette posture abjecte, c'est que les Porto Ricains sont des citoyens américains, et qu'ils peuvent voter sur sol américain.

Avatar de l’utilisateur
Leuen
Membre V8
Membre V8
Messages : 3115
Inscription : 16 mai 2008 13:58
Véhicules : Mazda 6 2.5
Localisation : Neuchâtel

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par Leuen » 15 sept. 2018 10:55

"Very stable genius" qu'il disait... :roll:

Avatar de l’utilisateur
Leuen
Membre V8
Membre V8
Messages : 3115
Inscription : 16 mai 2008 13:58
Véhicules : Mazda 6 2.5
Localisation : Neuchâtel

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par Leuen » 09 oct. 2018 16:13

Pas un message sur la nomination de Kavanaugh, je suis presque un peu déçu. :|

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 38977
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Kavanaugh

Message par ze_shark » 09 oct. 2018 18:12

Vaste sujet.

La stratégie de Mitch McConnell est aussi efficace qu'elle est radicalement puante. Entre le refus de confirmer Merrick Garland sous Obama et l'avance résolue de la confirmation de Kavanaugh contre toute décence, McConnell aura marqué son reigne sur le Sénat pour des décennies, avec deux juges jeunes, Gorsuch et Kavanaugh, extrêmement à droite, et sauf accident, en poste pour 30 ans. La portée est énorme. Avortement, argent en politique, armes, droit de vote, status des homosexuels, ces 5 bonhommes peuvent avoir plus d'influence sur la politique américaine intérieure que 4 présidents consécutifs.
N'importe quelle loi remise en cause dans un état remontera dans un des circuits, puis à la cour suprême, qui peut le déclarer inconsitutionnel.

L'impact politique sur les élections qui ont lieu dans 30 jours reste incertain.
A chaud, il semble que l'opposition à Kavanaugh a eu un effet de retour de balancier en énergisant l'électorat républicain. Reste à voir si ça va durer pendant 1 mois ou jusqu'à la prochaine controverse de Trump.
Le contre-argument est que ça aura encore plus motivé l'électorat féminin, de droite comme de gauche, à voter contre les républicains. Ouvertement ou dans le secret de l'isoloir. Selon 538, il y a 3 chances sur 4 que les démocrates remportent la chambre, et 1 sur 5 qu'ils remportent le Sénat.

Rappel 1: pour la présidentielle, les sondages indiquaient 2/3 Clinton 1/3 Trump. 1/3 n'est pas zéro. 1/4 n'est pas zéro. 1/5 n'est pas zéro. En cas de mécompréhension, jouer à la roulette russe avec une ou deux balles dans le barillet devrait remettre les idées en place (ou les éclabousser sur le mur adjacent).
Rappel 2: dans le système américain, tous les 2 ans, l'entier de la chambre est renouvelé, et seulement 1 tiers du Sénat (mandat de 6 ans).

La procédure de nomination elle-même a démontré une fois de plus le cynisme du parti des valeurs chrétiennes et morales.
Parti des vieillards blancs, qui ont très mal géré le processus, dû attendre une semaine de plus que prévu, mais ont eu gain de cause par simple effet de majorité. Une sénatrice clé resort comme une belle hypocrite: Susan Collins (Maine). Présentée comme modérée, très attaché à la liberté sur l'avortement, mais qui s'est satisfaite de platitudes qui ne tiendront pas. Lisa Murkowski (Républicaine, Alaska) a voté contre Kavanaugh. Joe Manchin, démocrate de West Virginia a voté pour suite à la décision de Collins pour sauver sa réélection.

Le fond de l'affaire: question de point de vue. Pour moi, il est clair que:
- Mme Ford disait la vérité, elle n'avait strictement rien à gagner dans l'affaire et lancé sa démarche avant que Kavanaugh soit choisit par Trump
- Kavanaugh a menti sur de petites choses (sa chasteté et sa sobriété alors que tout démontre le contraire) et probablement sur des plus grandes
- l'enquête du FBI sur 4 jours a été une farce
Cette histoire tristement ordinaire d'un abus sexuel montre à quel point la société américaine (vu qu'on parle d'elle) est encore ancrée dans des schémas néandertaliens.

La culpabilité de Kavanaugh n'est pas juridiquement démontrée, mais ce n'était pas un procès. C'était une audition, deux auditions en fait. Et la deuxième fut un spectacle lamentable de colère, de partisanerie politique, d'agressivité, de perte de contrôle. La règle d'or de l'embauche, c'est que dans le doute, on s'abstient. Les républicains ont choisi de donner le bénéfice du doute (doute qu'ils n'ont probablement même pas - tenter de baiser une adolescente après avoir trop bu, qui ne l'a pas fait dans son jeune ou moins jeune âge, par excès de camaraderie ?) à un homme voué à un mandat à vie dans la plus haute fonction judiciaire de l'état.

Il est encore possible que la presse sorte des choses sur Kavanaugh, et il peut être destitué par le Congrès, mais la barre est tellement haute qu'il est peu probable que ça survienne. Ce qui est beaucoup plus probable, c'est que Kavanaugh resort du processus aigri, marqué, comme Clarence Thomas il y a 20 ans (l'affaire Anita Hill). Et tous les observateurs de la Cour s'accordent à dire que ça l'a encore plus radicalisé.

Une énorme défaite pour les démocrates, pour les institutions, que les Républicains paieront peut-être aux élections, mais qui va marquer la société américaine pour une génération, sans doute catastrophiquement.

La réalité de l'Amérique, c'est qu'il y a 60% des votants qui admirent un gars comme Obama, son éloquence, sa manière d'appréhender la complexité des problèmes, son sens de l'histoire.
Et 40% qui se reconnait dans Trump, l'hyper-simplification jusqu'au ridicule, l'ignorance, le cynisme absolu, la rancoeur, le racisme et la xénophobie. Et qui s'identifie à Kavanaugh.

Avatar de l’utilisateur
Leuen
Membre V8
Membre V8
Messages : 3115
Inscription : 16 mai 2008 13:58
Véhicules : Mazda 6 2.5
Localisation : Neuchâtel

Re: Présidentielles américaines: des dollars et des bouseux.

Message par Leuen » 09 oct. 2018 19:10

Très bon résumé, je partage ton point de vue sur à peu près tous les points.

J'ai suivi cet épisode d'assez près et je dois dire que j'en ressors un peu désabusé même si l'issue était plutôt prévisible.

Le témoignage du Dr Ford était marquant, celui de Kavanaugh insupportable..

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 38977
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Trump, Russie & Co

Message par ze_shark » 17 oct. 2018 18:01

Hiatus lié aux élections parlementaires. mais il se pourrait bien que le rythme s'accélère juste après.

https://www.bloomberg.com/news/articles ... rump-probe

Trump et les républicains vont tout faire pour écraser le truc en virant Jeff Sesssions, l'Attorney General, et le subsitut en charge de l'enquête, Rod Rosenstein.

Et Michael Cohen, l'ex homme à tout faire de Trump, aurait donné plus de 50 heures de déposition:

https://www.vanityfair.com/news/2018/10 ... estigation

Il devait en avoir des choses à raconter.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités

Axa Aubonne Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus