Page 6 sur 101

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 09:50
par Rilblue-TTs
le bout que j'en ai vu, c'était pénible...
le réglement de compte entre sarko et hollande...

En résumé, l'un est peut-être énervant, mais il me semble que l'autre n'a pas la taille président.

Le choix va être difficile, mais virer sarko parce qu'il énerve n'est sûrement pas la solution.

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 10:16
par Yvan
J'ai fini par m'endormir devant le débat... :D Je ne suis pas fait pour la politique... ;)

J'ai tout de meme été surpris en bien par la prestation Hollande. Il détache quand même de l'étiquette "mou du genou" qu'on lui colle...
Il avait tout de même une longueur d'avance n'ayant pas à devoir, en plus de son plan d'actions, comme Sarko à justifier les ratés d'un mandat écoulé..
Au dela de ca, j'ai vite décroché quand le débat a tourné à la bataille de chiffres... De plus, je ne suis pas un fin connaisseur de la politique française.

Je suis content de ne pas avoir à passer aux urnes ce week end ! ;-)

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 11:10
par blake_ch
J'ai trouvé Hollande assez bon sur sa communication. Sarko a eu un peu de peine sur le début. J'ai pas aimé la manière de Sarko de s'adresser par moment aux présentateurs... ou à la caméra. C'est peut-être une manière de montrer qu'il s'adresse à tout le monde, mais c'est contre Hollande qu'il se battait en l'occurrence.

Sinon ben les 2 candidats ont fait des belles phrases et des belles erreurs. La formule "Moi président, je..." de Hollande était sympa au début mais après 5 minutes de récitation de poésie (on voit qu'il connaissait bien son texte là!)... je pense qu'il a pas marqué des points sur cette tirade. Elle risque de ressortir chez les humoristes et chez les gignols ce soir.

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 11:15
par Nagata-San
Hollande n'a pas la carrure, pas les idées, pas l'expérience. Je ne comprends pas ou l'on va !

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 12:01
par brabus2000
Le problème des français c'est qu'ils votent contre Sarko, une bonne partie des voix récoltées par Hollande le seront pour ne pas voter pour Sarko, mais pas forcément parce que celui-ci propose de meilleures idées et solutions.

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 12:27
par Pav
La campagne était un festival de populisme avant le premier tour, avec une provoc ouverte (mais pas forcément directe), en essayant de ramener sur le devant des scandales, entre les deux tours. Ca s'est bien senti lors du débat, s'appeler menteurs et regler ses comptes comme ça, n'a rien a voir avec un débat a thème.

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 12:28
par ze_shark
Sarkozy a assez bien résumé une différence idéologique emblématique de la situation politique française: "Vous voulez moins de riches, je veux moins de pauvres"


Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 13:12
par Yvan
blake_ch a écrit :La formule "Moi président, je..." de Hollande était sympa au début mais après 5 minutes de récitation de poésie (on voit qu'il connaissait bien son texte là!)... je pense qu'il a pas marqué des points sur cette tirade. Elle risque de ressortir chez les humoristes et chez les gignols ce soir.
C'est deja en route...
:wink:
Image

Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 13:21
par _nicolas
J'ai suivi de bout en bout et j'ai été étonné par Hollande qui a déjà les pieds dans les chaussures. Il a su garder calme et hauteur sans se laisser démonter. A mon avis, c'est lui qui se sort le mieux de ces trois heures. Sarko par contre l'a joué petit, sortir du DSK quand même, alors que je le voyais beaucoup plus mettre en avant sa connaissance des dossiers pour déstabiliser Hollande. Ca reste un type impressionnant, quelle aisance dans le verbe et la réplique, mais il a l'air très fatigué et surtout de ne plus y croire...

Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 13:28
par _nicolas
blake_ch a écrit :Sinon ben les 2 candidats ont fait des belles phrases et des belles erreurs. La formule "Moi président, je..." de Hollande était sympa au début mais après 5 minutes de récitation de poésie (on voit qu'il connaissait bien son texte là!)... je pense qu'il a pas marqué des points sur cette tirade.
Et bien moi je crois qu'au contraire il en marqué pas mal des points avec cette tirade, d'autant plus que Sarko ne l'a pas interrompu !

Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 13:41
par GTI
Amateur de politique française et de joutes verbales, j'ai pourtant décroché à 23h00. Déception quant au niveau global, mais il faut se rendre à l'évidence, ce fut du niveau de la campagne en général.
J'ai également trouvé que Hollande a détrompé ceux qui le trouvaient mou, mais il n'a fait que dire ce qu'il ne ferait pas. Pas ou peu ce qu'il ferait. Quant à Sarkozy, il a trop abordé le débat sous un angle technique, avec des thèses qui tiennent parfaitement la route, mais que 80% des spectateurs n'ont certainement pas comprises.
Bref, ce débat n'influera pas sur le vote de dimanche.

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 18:28
par ze_shark
Bayrou s'exprime à l'instant et dénonce la dérive à droite de Sarkozy. Ligne "violente" en contradiction avec ses valeurs. Reste à voir si l'électorat suit.

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 18:34
par blake_ch
Est-ce que cette dérive à droite est une tentative pour récupérer quelques voix de Le Pen ?

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 18:44
par TheKid
C'est évident :wink: et ce ne sont pas "quelques voix", on parle de 19% de l électorat au premier tour!

Re: Sarko, Ségo, épilogue [et épisode II]

Publié : 03 mai 2012 19:20
par dahu
Entendu à la radio à midi l'interview d'une "fact-checker", elle dit que 1/3 des chiffres mentionnés étaient justes ! En tout cas Sarkozy quand il a parlé de l'age des centrales nucléaires suisse, il était à côté en parlant de 60 ans, Beznau a 43 ans