Macron, Hollande, Sarko, Ségo [Politique Française]

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 07 déc. 2018 17:58

Tom63 a écrit :
07 déc. 2018 15:20
@lolosteo :
Le mot "un" n’était pas à prendre au sens littéral.
Je conclus cependant de tes propos que LES sondages valent mieux qu’un ou plusieurs votes.
C’est sans doute un monde parfait.
Ben toi aussi tu fais des conclusions hâtives. Je ne dis pas que cela vaut ou est meilleur que plusieurs votes, mais d'une c'est pour répondre à ta question et de deux, le système politique français étant ce qu'il est, on ne peut malheureusement pas faire de votation durant le quinquennat (ce qui pour moi est un des sérieux problème) pour solliciter l'avis du peuple
Tom63 a écrit :
07 déc. 2018 15:20
Par ailleurs, je répète depuis le début que je ne minimise en rien la responsabilité de l’exécutif dans ce boxon, mais c’est bien entendu moi qui ne veux pas entendre.
N'ai jamais rien dit de tel et même pensé. A te lire, je répète que j'imagine (il est vrai vu que je ne te connais pas) que tu ne sais pas vraiment ce que c'est de vivre avec 1'200 €/mois et qu'il faut arrêter de juger ou parler de ces personnes en disant ce qu'ils devraient faire ou ne pas faire. Ça me fait penser à ces gens (sans enfant) qui savent tellement mieux que quiconque élever des enfants...
Tom63 a écrit :
07 déc. 2018 15:20
Quant au point sur la voiture incendiée en marge des lycéens (il n’est absolument pas certain que ce soit eux qui aient mis le feu à la voiture en question et ce n’est pas ce que j’ai dit), je voulais signifier que ce sont ces actions qui sont déconnectées, en réaction à ton message précédent où tu m’accusais de l’être, même si on se demande bien de quel droit tu te le permets.

A ce sujet, tu renouvelles d’ailleurs cette accusation en te permettant de commenter la situation que tu imagines être la mienne.
Ça ne m’étonne guerre puisque c’est dans la droite ligne des thèses avancées/imposées par ce mouvement, mais au moins sur ce forum je te remercierais de bien vouloir conserver tes accusations & théories pour toi.
Que je sache, on ne se connaît pas et je ne crois pas avoir de mon côté émis quelque hypothèse que ce soit sur ta situation personnelle.

Si tu n’es pas capable d’échanger sur le fond sans dénigrer ton interlocuteur, le débat n’est pas destiné à voler bien haut.
Tu as raison sur le fait que je ne connais pas ta situation... mais comme tu me fais remarqué que je n'ai pas à me permettre de critiqué ton hypothétique situation... je pense que tu pourrais en faire de même pour ceux que tu critiques dans les gilets jaunes au fil de cette discussion.
Tom63 a écrit :
07 déc. 2018 15:20
Pour en revenir au fond justement, ce que veut dire mon point au sujet des dépenses sociales c’est que la solution ne sera pas d’en donner plus.
Le mal vient d’en avoir trop donné sans justification et d’en avoir détruit le sens.
L’Etat ne peut pas tout, il serait temps de le comprendre.
C'est là ou on ne parle pas de la même chose: tu parles des dépenses sociales... moi je parle du système et de l'institution républicaine. Et je pense qu'avant de réorganiser les dépenses (ce qui a été fait depuis 30ans et en effet sans résultat probant) il faudrait réorganiser le fonctionnement républicain. Je répète: une démocratie vieille de 60 ans avec l'évolution sociétale qu'on a eu (dans TOUS les domaines: économiques, santé, éducation, esprit...) doit être au mieux changée... au pire réformée! Et je parle de réforme du fonctionnement de l'exécutif, du législatif et judiciaire. La version Vème république de nos grands parents 1.0 n'est vraiment plus adaptée. Et ceci indépendamment des conneries des précédents et actuels gouvernements. 2'200 millards de dette en un peu plus de 30 ans suffit (pour ma part) à justifier que ça ne fonctionne pas!

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39364
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par ze_shark » 07 déc. 2018 18:59

Lolo'stéo a écrit :
07 déc. 2018 14:03
Je ne justifie pas la violence, mais force est de constater que c'est le seul moyen pour passer à une évolution supérieure car le système en place des élites politiques ne voit pas l'intérêt de changer et protégera becs et ongles "son" système royaliste et privilégié. Je trouve dommage que vous ne soyez pas ouvert à certains arguments, mais l'histoire passé et celle actuelle vous ouvrirons (peut-être) les yeux.
Cette notion d'évolution supérieure est un terme consacré ou juste une tournure de phrase fortuite et mal choisie ?

Les privilèges qui minent la société française ne sont pas ceux de ces élites tant décriées. Ce sont ceux des tranches de la population qui consomment plus de richesse qu'elles n'en génèrent, et qui minent la compétitivité du pays.

L'hypothèse que le mal français ne vient pas que des gouvernants, mais aussi dans une large mesure des gouvernés (ou ingouvernables) n'est jamais abordée. Ni, par extension, le fait que grand voisin allemand a pu se payer le luxe d'absorber la réunification et malgré tout développer sa compétitivité économique. Les allemands ont un système classique de gouvernement de coallition, sans consultation populaire. Ils élisent des représentants, une coallition se forme autour d'un programme. Ensuite ils appliquent et bossent. Et ça ne fonctionne pas si mal que ça.

La démocratie directe est un outil dangereux qui donne au peuple des compétences qu'il n'a pas. C'est pour ça que les démocraties ont des parlements.
Avec une culture politique relativement apaisée et dans un pays qui va bien, la démocratie directe fonctionne pas trop mal, mais pas sans dérapages et errements. Pour une raison simple: dans un pays qui va bien, la démocratie directe s'occuppe de problèmes à la marge car les fondements sont sains. Si les fondements sont malsains et les problématiques complexes, c'est demander à des conducteurs de bicyclettes de piloter des Airbus.

Avec la France, ça serait la vrille assurée. C'est la dictature de la rue qui tue, décennie après décennie, toute vélléité de réforme. On peut critiquer les différents gouvernements et leurs leaders, mais la donnée de base, c'est une culture politique de la prise d'otage sous couvert d'un "dialogue social" complètement hypocrite et fondamentalement irrespondable. Vous voulez vraiment avoir la version cocarde du Brexit, juste pour voir comment un pays peut arriver à se saborder avec un écart populiste ?

L'espoir que ce foutoir hétéroclite qui revendique l'abolition du Sénat, des 80 km/h, la réinstauration de l'ISF et la réduction du salaire des membres du gouvernement est la démonstration même de l'inaptitude d'un tel mouvement à envisager la problèmatique réelle.

Le problème de la France est douloureusement simple: retraites et éducation qui coûtent beaucoup trop cher et ne délivrent pas les résultats escomptés. Parler d'autre chose, c'est se tromper de sujet. Je serais curieux de connaître les solutions "gilets jaunes" sur ces deux questions.

Avatar de l’utilisateur
Gengis
Groupe N
Groupe N
Messages : 126
Inscription : 09 sept. 2007 13:25

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Gengis » 07 déc. 2018 19:49

avgas : le simulateur d'impôts sur le revenu (https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateurs) est instructif.

un couple qui gagne 30K paie 0 euros d'impôts.
A 35K : 800 euros.
A 40K : 1600 euros.
A 50K : 3500 euros.
A 60K : 4800 euros
A 70K : 7500 euros.

Bref, à moins de 70K un couple sans enfants paie moins de 10% d'impôts. A 40K on descends à 4%. Et c'est dans cette population qu'on retrouve ceux qui gueulent le plus. C'est sidérant. On est très loin d'une intelligence collective dans ce mouvement.

Pour les lycéens, allez discuter avec un prof pour voir le niveau d'une classe. On peut faire des choses formidable avec eux, mais combien sont capables d'une analyse politique ? Combien lisent un journal (peu importe lequel) ? Combien sont capables de faire une phrase pour argumenter une revendication ? Y en, souvent ils bossent plutôt que d'aller manifester.

Avatar de l’utilisateur
Gengis
Groupe N
Groupe N
Messages : 126
Inscription : 09 sept. 2007 13:25

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Gengis » 07 déc. 2018 19:55

ze_shark : et combien, parmi ceux qui "ne se sentent pas représentés", ont voté autre chose que LREM au legislatives ? Car autant le vote pour Macron au deuxième tour pouvait être un vote barrage, autant il y avait matière 1 mois plus tard à composer une assemblée un peu plus diverse.

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par bacchus » 07 déc. 2018 21:53

Gengis a écrit :
07 déc. 2018 19:49
avgas : le simulateur d'impôts sur le revenu (https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateurs) est instructif.

un couple qui gagne 30K paie 0 euros d'impôts.
A 35K : 800 euros.
A 40K : 1600 euros.
A 50K : 3500 euros.
A 60K : 4800 euros
A 70K : 7500 euros.

Bref, à moins de 70K un couple sans enfants paie moins de 10% d'impôts. A 40K on descends à 4%. Et c'est dans cette population qu'on retrouve ceux qui gueulent le plus. C'est sidérant. On est très loin d'une intelligence collective dans ce mouvement.

Pour les lycéens, allez discuter avec un prof pour voir le niveau d'une classe. On peut faire des choses formidable avec eux, mais combien sont capables d'une analyse politique ? Combien lisent un journal (peu importe lequel) ? Combien sont capables de faire une phrase pour argumenter une revendication ? Y en, souvent ils bossent plutôt que d'aller manifester.
Tu oublis :
Taxe foncière
Taxe d’habitation
CSG/CRDS
TVA
Taxes sur les carburants

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 07 déc. 2018 23:51

ze_shark a écrit :
07 déc. 2018 18:59
Lolo'stéo a écrit :
07 déc. 2018 14:03
Je ne justifie pas la violence, mais force est de constater que c'est le seul moyen pour passer à une évolution supérieure car le système en place des élites politiques ne voit pas l'intérêt de changer et protégera becs et ongles "son" système royaliste et privilégié. Je trouve dommage que vous ne soyez pas ouvert à certains arguments, mais l'histoire passé et celle actuelle vous ouvrirons (peut-être) les yeux.
Cette notion d'évolution supérieure est un terme consacré ou juste une tournure de phrase fortuite et mal choisie ?
Merci de me laisser le bénéfice du doute! En effet phrase mal choisie: c'est plus dans le sens "évolution" ou "étape suivante".
ze_shark a écrit :
07 déc. 2018 18:59
Les privilèges qui minent la société française ne sont pas ceux de ces élites tant décriées. Ce sont ceux des tranches de la population qui consomment plus de richesse qu'elles n'en génèrent, et qui minent la compétitivité du pays.

L'hypothèse que le mal français ne vient pas que des gouvernants, mais aussi dans une large mesure des gouvernés (ou ingouvernables) n'est jamais abordée. Ni, par extension, le fait que grand voisin allemand a pu se payer le luxe d'absorber la réunification et malgré tout développer sa compétitivité économique. Les allemands ont un système classique de gouvernement de coallition, sans consultation populaire. Ils élisent des représentants, une coallition se forme autour d'un programme. Ensuite ils appliquent et bossent. Et ça ne fonctionne pas si mal que ça.
Ce n'est pas parce que je relève qu'il y a un grave problème avec les gouvernants que ceci sous entend qu'il n'y a que cela comme problème. Là encore tu laisses entendre que la France ne s'en sort pas... Il y a de la production, de la richesse et des forces actives. Mais tout est étouffé par les pressions fiscales et aussi les lourdeurs administratives (on n'en parle pas mais le problème du code du travail est très très pénalisant et handicapant pour les entreprises quelles soient grandes moyennes ou petites).
Je te rejoins sur la coalition et c'est même ce que je souhaite (via la proportionnelle et la répartition dans un gouvernement). Absolument sortir des clivages droite/gauche et virer toutes ces personnes politiques élevées et formatées à ce type de fonctionnement. On en est arrivé à des étiquetages aberrant: on ne peut pas être de droite et écolo, de gauche et pour une justice plus ferme... et c'est CELA qui n'est plus acceptable et surtout non représentatif du peuple. Je trouve une nouvelle fois insultant de dire que les français ne bossent pas. Et surtout réducteur.
ze_shark a écrit :
07 déc. 2018 18:59

La démocratie directe est un outil dangereux qui donne au peuple des compétences qu'il n'a pas. C'est pour ça que les démocraties ont des parlements.
Avec une culture politique relativement apaisée et dans un pays qui va bien, la démocratie directe fonctionne pas trop mal, mais pas sans dérapages et errements. Pour une raison simple: dans un pays qui va bien, la démocratie directe s'occuppe de problèmes à la marge car les fondements sont sains. Si les fondements sont malsains et les problématiques complexes, c'est demander à des conducteurs de bicyclettes de piloter des Airbus.

Avec la France, ça serait la vrille assurée. C'est la dictature de la rue qui tue, décennie après décennie, toute vélléité de réforme. On peut critiquer les différents gouvernements et leurs leaders, mais la donnée de base, c'est une culture politique de la prise d'otage sous couvert d'un "dialogue social" complètement hypocrite et fondamentalement irrespondable. Vous voulez vraiment avoir la version cocarde du Brexit, juste pour voir comment un pays peut arriver à se saborder avec un écart populiste ?
C'est très sympa dire que finalement les français sont plus cons que les autres et qu'ils ne méritent pas la démocratie directe. Tes travers de la bien pensante ressortent et c'est ce qui me fait exploser à chaque fois! Tu prends la métaphores du cycliste et du pilote de ligne... Je te répondrais simplement que déjà entre les deux il y a aussi le chauffeur de bus et le capitaine de navire. Et qu'il faut le plus compétant à chaque place! Le problème est que l'évolution institutionnelle française nous a amené à mettre des pilotes de lignes (avec plus ou moins de compétences car il y a aussi beaucoup de copinage) pour tout! Même pour les vélos. Et c'est là où ça ne joue plus! On n'a pas besoin d'un pilote d'avion pour conduire les vélos, vélos qui font avancer la France. Et la centralisation parisienne ou les régions/départements ne sont plus que bleu (républicain) ou rose (socialiste) ou LREM... mais c'est une caricature de ce que n'est pas le peuple. Obliger (comme en allemagne) à mettre des personnes de différents bords pour faire émerger un projet est LA solution. Ceci à fonctionné pendant des années au niveau communal avant d'être étouffé et "castré" par la centralisation des pouvoirs et des finances par les élites/énarques
ze_shark a écrit :
07 déc. 2018 18:59

L'espoir que ce foutoir hétéroclite qui revendique l'abolition du Sénat, des 80 km/h, la réinstauration de l'ISF et la réduction du salaire des membres du gouvernement est la démonstration même de l'inaptitude d'un tel mouvement à envisager la problèmatique réelle.

Le problème de la France est douloureusement simple: retraites et éducation qui coûtent beaucoup trop cher et ne délivrent pas les résultats escomptés. Parler d'autre chose, c'est se tromper de sujet. Je serais curieux de connaître les solutions "gilets jaunes" sur ces deux questions.
Il est très (trop) facile de limiter ce mouvement à un foutoir hétéroclite! Oui il y a de nombreuse revendications. Soit! Mais parce que les gilets jaunes regroupent ou fédèrent une majorité de la population. Et ce n'est pas parce qu'il y a beaucoup de doléances que ça n'est ni respectable ni intéressant. Par définition ce système n'est pas structuré et pas politisé ce qui implique que les personnes qui manifestent ne sont pas des professionnels de la communication et encore moins des personnes habituées à s'exprimer. Est-ce pour autant une raison de les décrédibiliser? De ne pas les écouter?

Enfin sur ton dernier point je te rejoins. Il ressort depuis quelques jours que les français sont hystériques ou gonflés car ils ont tout gratuit... Mais on a quoi de gratuit: Les soins? Le système de soins et surtout la qualité de soins est devenu déplorable (dans les conditions des soignants, les locaux...). Le services postal? A l'heure d'internet et des livraisons d'achat on-line, les points relais ou les transporteurs sont privilégiés pour la fiabilité et le sérieux. L'éducation? le niveau n'a jamais été aussi bas (classement mondial) et les conditions n'ont jamais été aussi mauvaise (nombre d'élèves par classe, locaux, sécurité...). Alors des soins gratuit mais de merde, des écoles gratuites mais catastrophiques mais parce que c'est gratuit on ne devrait rien dire et s'estimer heureux? Tu accepterais toi de manger dans un restau gratuit mais des plats insipides?
Le problème de la France est douloureux mais sincèrement loin d'être simple!!! Je comprends maintenant vu tes explications que tu ne peux être objectif et juste dans tes analyses de la politique française: tu juges avec ton bagage, ton vécu ton éducation et tes valeurs qui ne sont pas ceux des français! Et tes solutions simplistes ou tes évidences sont de loin incompatibles avec ce dont à besoin la France. Tout n'est pas faux mais une rigueur helvétique, une abnégation allemande doivent être gérées différemment qu'une créativité française! Mais je pense que c'est là ou les politiques intelligents peuvent apporter de la plus value: ils doivent s'inspirer de ce qui fonctionne dans les autres pays (Suisse, Danemark entre autres) et les adapter aux caractéristiques françaises. On ne leur demande pas de réinventer la roue à chaque fois.

Tu es comme l'Europe si je comprends bien, tu imposerais l'austérité et la rigueur par le haut. Moi je vois le problème par un angle différent: 35 ans de ces modèles théoriques et classique on conduit à l'échec! 2'000 milliards de dette en 35 ans! Rends toi compte!!! (moi je n'y arrive pas tellement ça me parait énorme). On laisse souvent une deuxième chance (sauf Holland qui, 1ère dans la Vème république, n'a même pas osé se représenter), mais au final 2'000 millard. Alors stop! Il faut de TOUTE URGENCE changer! Et plus on attend un messie ou une "politique providentielle" avec cette république (je crois plus au père noël) et plus on creuse cette dette. La France vit au dessus de ses moyens depuis 35 ans, nous sommes d'accord, mais il faut réformer ... mais d'abord les institutions, et après le fonctionnement et le budget. La moindre seconde avant ce changement creuse inévitablement et drastiquement la dette déjà inacceptable de la France.

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 08 déc. 2018 00:04

bacchus a écrit :
07 déc. 2018 21:53
Gengis a écrit :
07 déc. 2018 19:49
avgas : le simulateur d'impôts sur le revenu (https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateurs) est instructif.

un couple qui gagne 30K paie 0 euros d'impôts.
A 35K : 800 euros.
A 40K : 1600 euros.
A 50K : 3500 euros.
A 60K : 4800 euros
A 70K : 7500 euros.

Bref, à moins de 70K un couple sans enfants paie moins de 10% d'impôts. A 40K on descends à 4%. Et c'est dans cette population qu'on retrouve ceux qui gueulent le plus. C'est sidérant. On est très loin d'une intelligence collective dans ce mouvement.

Pour les lycéens, allez discuter avec un prof pour voir le niveau d'une classe. On peut faire des choses formidable avec eux, mais combien sont capables d'une analyse politique ? Combien lisent un journal (peu importe lequel) ? Combien sont capables de faire une phrase pour argumenter une revendication ? Y en, souvent ils bossent plutôt que d'aller manifester.
Tu oublis :
Taxe foncière
Taxe d’habitation
CSG/CRDS
TVA
Taxes sur les carburants
Merci Bacchus!

@Gengis: merci de ta contribution! Mais honnêtement, on parle d'un couple à 40K, il faut rajouter divers impôts comme le précise Bacchus et pas des moindres: on va dire en tout 5'000. Ce qui fait qu'on tombe à 35k. On tombe en dessous de 3'000 /mois. Tu ajoute assurances, loyer, auto, eau, électricité, gaz et divers... on est largement en dessous de 2'000. Ah l'assurance maladie. Tu vis toi avec ta famille (4 personnes?). C'est même pas la moitié d'un salaire suisse, et beaucoup se plaignent de déjà pas arriver à s'en sortir! Mais une fois encore, je t'encourage à discuter avec ces personnes ... et d'aller vivre avec eux 1 à 2 semaines dans leurs conditions. Après on en reparle ;-)
PS: pour Shark: à 40K le couple travaille ... pas 40h! Que 35h c'est vrai. Mais juste pour rappel, les 35h c'est aussi une "brillante" idée de nos politiques...

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 08 déc. 2018 00:37

Edit: intéressant! Et à écouter jusqu'au bout. Peut-être ceci vous aidera à comprendre cela ! C'est du concret et l'INSEE

https://fr.yahoo.com/finance/video/pouv ... 44585.html

Avatar de l’utilisateur
Nyrvan
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1796
Inscription : 01 avr. 2013 13:03
Véhicules : MINI JCW & Countryman

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Nyrvan » 08 déc. 2018 02:16

Pour changer de sujet sans trop changer de sujet : il n'y a pas que les politiciens français qui devraient se remettre en cause https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/0 ... r-homepage

La chasse à l'indique/lanceur d'alerte/traite/colabo est ouverte!

Avatar de l’utilisateur
Nagata-San
F1
F1
Messages : 5135
Inscription : 07 oct. 2008 12:06
Véhicules : Daily & Track
Localisation : Allianz

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Nagata-San » 08 déc. 2018 08:41

Merci Lolo & Bacchus d'amener un regard nettement plus réaliste à toutes ces pages, on voit clairement que certains prennent position sur la base de "faits" d'internet, TV et depuis l'oasis Suisse.

J'ai de la famille qui a dû se serrer la ceinture jusqu'à réduire son chauffage pour payer les factures. Quand tu fais deux job et obtiens péniblement 1300€, même en habitant hors du centre, tu te prends taxes et coûts infinis. La-dite personne part en vacances (en Twingo) chez des amis et avec pour activité le vélo uniquement tous les trois/quatre ans pour idée.

Et qu'on ne me dise pas "c'est une revendication du bas peuple: Elle détient BTS + Licence et accessoirement 9 ans de conservatoire de piano. Alors oui elle revendique et est en pétard au dernier niveau contre un gouvernement qui lui a promis d'améliorer la vie des Français. Mais elle n'avait pas compris qu'était les français de la classe à 100k+€ par an. Hollande, Macron, ça a le goût de pisse dans la bouche des "vraies" français, ceux que d'aucuns ici imaginent comme la plèbe ingouvernable (on entend quasi sans-dents)... :roll:

A lire deux trois ici, j'ai l'impression que pour vous les français c'est ça (et le texte des acteurs semble être ce que les petits ingouvernables revendiquent):


Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39364
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par ze_shark » 08 déc. 2018 09:28

De la détresse, il y en a partout. En France, en Italie, en Allemagne, en Suisse aussi. On peut avoir de l'empathie pour les cas particuliers sans perdre de vue que les causes de cette détresse, et les solutions, se trouvent plus dans le camp des chantiers entrepris par Macron que des revendications fantasques des gilets jaunes. Si le mouvement GJ a une forme atypique, il utilise les mêmes mécanismes et subit les mêmes récupérations irresponsables que tous les autres qui ont amené la France là où elle est.

Pour la n-ième fois, si vous regardez sur le continent les pays qui "marchent" et ceux qui s'enfoncent, qu'elles sont les recettes qui semblent fonctionner et globalement fournir des opportunités à leur population, et qu'elles sont celles qui échouent ?

Est-ce la France veut suivre la voie de l'Allemagne et d'autres pays du Nord, ou partir en vrille comme l'Italie ?
Quels sont les exemples où des mouvements populistes de la nature très vaguement esquissée par les gilets jaunes ont débouché sur des inversions de tendance ?
Quelle entreprise étrangère considèrerait un investissement en France avec un tel foutoir en plus de conditions cadre peu compétitives ?
Quelle entreprise française ne considèrerait pas l'alternative d'investir à l'étranger pour répartir ses risques ?

La réalité, c'est que si la situation actuelle est extrêmement difficile pour un certain nombre de français, ce nombre pourrait aisément augmenter si le pays continue à refuser de manger son pain noir, et monte aux barricades pour des peccadilles. Si la réforme des régimes de retraites est retirée pour une lubie instrumentalisée sur la retaxation du diesel ou le 80 km/h, le pays va droit vers une autre décennie perdue.

Prenez le gâteau ds 400 milliards du budget de l'état français et essayez de trouver une corrélation quelconque entre la taille des tranches du gâteau et les "revendications", pour peu qu'elles soient représentatives de quoi que ce soit.

Ca fait quarante ans que le même schéma se reproduit, et chaque excès, chaque dérive, semble justifier une escalade supplémentaire. Les gens qui pensent que ça ne peut pas être pire et qu'ils n'ont rien à perdre se trompent douloureusement.

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par bacchus » 08 déc. 2018 10:11

ze_shark a écrit :
08 déc. 2018 09:28
On peut avoir de l'empathie pour les cas particuliers sans perdre de vue que les causes de cette détresse, et les solutions, se trouvent plus dans le camp des chantiers entrepris par Macron que des revendications fantasques des gilets jaunes.

Tu dis cas particulier mais c’est la grande majorité des français.

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par bacchus » 08 déc. 2018 10:39

Tout à fait d’accord avec Lolo. Il faut déjà réformer les institutions et après le fonctionnement et le budget. Et ce sera plus facile car ce sera un signal fort envoyé au peuple que de commencer par le haut de la pyramide.

Avatar de l’utilisateur
Remi
WTCC
WTCC
Messages : 270
Inscription : 13 sept. 2008 18:53
Localisation : Hauts-de-Seine (France)

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Remi » 08 déc. 2018 10:55

Lolo'stéo a écrit :
07 déc. 2018 23:51
[...] Le problème de la France est douloureux mais sincèrement loin d'être simple!!! Je comprends maintenant vu tes explications que tu ne peux être objectif et juste dans tes analyses de la politique française: tu juges avec ton bagage, ton vécu ton éducation et tes valeurs qui ne sont pas ceux des français! [...]
Tout le monde analyse et juge en fonction de son bagage, son vécu, son éducation et ses valeurs, y compris toi et moi.
Et merci de ne pas inclure tout le monde dans le même panier. Je suis également Français mais ne soutient pas (eh non) le mouvement des "gilets jaunes", et ne connais personne dans mon entourage qui le soutient (en tout cas pas dans la forme).

Il y a des choses à changer en France, c'est certain, des évolutions sont nécessaires, mais ça n'est pas en bloquant le pays et en offrant une image que je considère enfantine au monde entier que ça améliorera la situation du pays.

70% des Français soutiennent le mouvement des gilets jaunes d'après les "sondages" ? Parfait, alors il devrait donc être possible de trouver parmi tous ces gens un candidat capable de représenter la France aux prochaines élections présidentielles. Il reste environ trois ans pour s'organiser, créer un mouvement représentatif des "volontés du peuple", il sera donc soutenu largement par la population, se fera facilement élire et les réformes pourront commencer. Facile non ?

J'en reviens toujours au même point, le système (aussi imparfait soit-il) est en place, il suffit de soutenir un candidat, de voter en son âme et conscience (et pas seulement aux élections présidentielles, mais aussi aux législatives qui sont presque plus importantes), et d'accepter humblement la défaite si nos opinions ne représentent pas la majorité, le cas échéant.
MG ZT 260 SE 2004 - #421
Seat Leon cupra 4 2003

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par bacchus » 08 déc. 2018 11:11

Le système ne fonctionne pas. Il y’a 40 ans de recul qui le confirme.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 21 invités

Axa Aubonne Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus