Macron, Hollande, Sarko, Ségo [Politique Française]

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39364
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par ze_shark » 06 déc. 2018 14:12

bacchus a écrit :
05 déc. 2018 11:03
Le problème c’est pas tant les réformes, les francais savent qu’elles sont nécessaires mais on ralera toujours. Le probleme c’est commenet elles sont amenées.
Elle est bien bonne. Tout ce boxon pour une question d'emballage.
bacchus a écrit :
05 déc. 2018 09:19
Tes essais auto sont aussi objectifs et intéressants que tu es à coté de la plaque concernant la situation politique française.

Macron n'a pas été élu grâce à son programme. Il a été élu par défaut pour faire barrage au front national.
Toi qui est Dr ès statistiques les chiffres du premier tour des élections 2017 devraient te parler non ?

Macron 24.01%
Lepen 21.30%
Fillon 20.01%
Mélenchon 19.58%

Donc + de 3/4 des électeurs contre Macron.
C'est ta conception de la démocratie et des institutions qui est à côté de la plaque, cher ami, puisque tu utilises un langage si aimable.

Pourquoi est-ce que la présidentielle est un scrutin majoritaire à deux tours ?
Quel seuil devrait-il être atteint au premier tour pour satisfaire à ce critère de légitimité farfelu ?
Quel seuil devrait-il être atteint au second tour pour satisfaire à ce critère de légitimité farfelu ?
Si la France a voté à plus de 40% pour Mélenchon et Le Pen, il y a effectivement un énorme problème, mais il n'a rien à voir avec la légitimité de Macron.
Il a été élu, les français lui ont ensuite donné une majorité parlementaire solide, il fait ce qu'îl a promis, il n'y a strictement rien à dire.

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par bacchus » 06 déc. 2018 17:41

Effectivement j'ai un problème avec les institutions ou plutôt comment elles sont instrumentalisées.

Les "pleins pouvoirs" au chef de l'état et les parlementaires majoritaires qui doivent suivre aveuglement sous peine de se faire éjecter du parti alors qu'ils devraient plutôt faire remonter la voix de leur circonscription. Ca ne me va pas du tout.

Je n'ai pas de problème avec le suffrage universel. Mais encore une fois ce n'est pas parce que Macron est élu que la majorité des gens le supporte ! Soutenir ce constat c'est faire preuve de mauvaise foi absolu (au mieux). Il a été élu et bien élu, on est d'accord, mais par défaut !! comme Hollande, comme Sarkozy et comme Chirac en 2002. A chaque fois les électeurs qui ont permis de ramener la majorité absolue au deuxième tour on voté contre le FN. Pour Chirac 82% de voix en 2002 (20% au premier tour)!! tu penses que c'était grâce à son programme là aussi?

Les 25% du premier tour pour Macron le soutiennent lui et son programme, et les 75% restant ne le soutiennent pas. Rajoute à ça la bête immonde au deuxième tour, élection gagné facilement. Le slogan c'était choisir entre la peste ou le choléra il y'a un an et demi. Et voilà nos 75% qui se réveillent et qui râle et qui casse (très petite minorité d'entre eux évidemment). On a pas les chiffres du vote blanc et heureusement sinon je parie qu'aucun des candidat n'auraient eu la majorité absolu au deuxième tour.

Et l'emballage est important en France. Le scandale du "casse toi pauvre con" tu te rappelles? c'était il y a dix ans et il y'en a eu pléthore depuis. Tu mets tout ça dans la couscoussiere avec en plus le pouvoir d'achat en baisse, toujours plus de taxes, les inégalités sociales, les cadeaux aux riches, l'immigration etc... et hop tu as les gilets jaunes. C'est la suite logique.

Macron est légitime uniquement par les chiffres. Et c'est loin d'être suffisant.

Avatar de l’utilisateur
Gengis
Groupe N
Groupe N
Messages : 126
Inscription : 09 sept. 2007 13:25

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Gengis » 06 déc. 2018 21:15

ze_shark > il a été élu mais Poutine et Erdoghan aussi et ces derniers considèrent que ca leur donne leur droit de faire ce qu'ils veulent.

La France, et la plupart des pays avec une histoire démocratique un peu plus ancienne, ont une conception un peu plus dynamique et subtile du pouvoir. "Je dirige, vous obéissez" ça marche peut-être en entreprise ou une armée mais pas dans un pays, en tout cas pas dans un pays d'Europe occidentale et encore moins avec une victoire par défaut comme celle de 2017. L'actualité le montre jour après jour. Les revendications des gilets jaunes sont indécentes mais Macron s'y est mal pris. Les institutions n'aident pas, et aucun président avant lui n'a réformé avec les forces en présence plutôt que contre elles. Y a rien de réjouissant à voir un président carbonisé après 18 mois (c'était pareil pour Hollande).

C'est précisément parce que peu de gens raisonnent au delà de "je veux donc je me plains" (élèvent ils leurs enfants ainsi ?) que les corps intermédiaires sont nécessaires.

Et au final ça donne un renoncement pour quelques bagnoles brûlées et un peu de peinture sur l'arc de triomphe. Sans la violence de samedi dernier il aurait peut-être tenu, quitte à changer aussi la manière de faire pour les autres mesures essentielles de la transition énergétique. Pourquoi ne pas avoir minimisé (rappel : en 1870 pendant la commune de Paris l'hôtel de ville avait été incendié), en disant juste que les dégradations avaient été réparées et que les forces de l'ordre seraient mises à niveau.

Voir aussi que la crétinisation des esprits est le carburant n°1 du consumérisme. A placer la "consommation des ménages comme indicateur de santé d'un pays on récolte ce que l'on sème, et beaucoup voit la consommation comme un accomplissement. Combien parmi les râleurs du pouvoir d'achat vont offrir un livre à leurs enfants pour Noël plutôt qu'une console de jeu ? Combien emmèneront leurs enfants marcher en forêt plutôt que d'acheter un malheureux sapin qui finira sur le trottoir début janvier ?

Avatar de l’utilisateur
bacchus
Membre V8
Membre V8
Messages : 2960
Inscription : 16 mars 2008 22:48
Véhicules : BMW M3 F80
Localisation : France

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par bacchus » 06 déc. 2018 21:29

Gengis a écrit :
06 déc. 2018 21:15
ze_shark > il a été élu mais Poutine et Erdoghan aussi et ces derniers considèrent que ca leur donne leur droit de faire ce qu'ils veulent.
Même chose pour Trump. Pourtant si on suit ton raisonnement il a été élu il fait ce qu’il’dit donc rien à dire. Et tu dis que l’emballage importe peu donc ses frasques devraient te passer loin haut dessus de la tête.

Avatar de l’utilisateur
Tom63
Membre V8
Membre V8
Messages : 5094
Inscription : 22 oct. 2008 15:45
Localisation : Entre Paris et les volcans

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Tom63 » 06 déc. 2018 22:09

Je rebondis sur le propos de bacchus.
Tout comme toi la méthode me semble totalement à côté de la plaque.
C’est l’application littérale des vielles recettes que l’on croyait avoir enterré avec l’arrivé au pouvoir d’une nouvelle génération.
Sauf que nous avons affaire au même bullshit, aux même vices de com.
Je conçois qu’il soit très compliqué de maîtriser une communication à 100%, particulièrement aujourd’hui où l’(a) (des)information circule à vitesse grand V, mais quand même.

Macron, Philippe & co sont en grande partie responsables et je suis tout autant que toi outré par les erreurs que tu cites.
Pas tant sur le fond que sur la forme.
Épuiser son crédit sur des trucs aussi insignifiants me sort par les yeux.

Et particulièrement en ce moment, l’absence de prise de parole claire, le manque de fond, de grandeur ou de profondeur, pose un énorme problème :
L’exécutif est-il fort?
La reculade des derniers jours laisse cruellement en douter, et c’est un vrai problème.

Pour autant, cette contestation n’est en rien justifiée ou justifiable.
C’est devenu anti démocratique au possible, vérolé d’ultras anarchistes qui ne vivent que pour détruire la notion d’Etat et ses composantes.
Contester pour contester à la moindre porte entre ouverte, rejeter la faute sur le salaud d’en face et casser le pays qui te nourri. Faut quand même être demeuré.
Et tout ça trouve de la complaisance?
La réalité, c’est que grâce à ça, c’est foutu pour au moins 3 ans plus.
Macron ne fera plus rien. Plus de réformes.
En attendant pire pour après, et sans compter le coût de toute cette affaire.

Le mouvement de manifestation, à la base gentiment désorganisé, est totalement happé dans une ampleur qu’il ne maîtrise plus, "mené" des têtes d’affiche au discours incohérent (je vous parlais plus haut du gilet jaune sur la 2 dimanche soir? Je crois qu’on tient là un champion!), et bien aidées par des irresponsables politiques pyromanes, qui ont sombré dans la folie profonde et frisent la haute trahison, Melanchon en tête.

Et samedi arrive après-demain.

Quoi qu’il en soit, je ne comprends absolument par quel jeu de l’esprit biaisé on en arrive à estimer que si Macron a fait 24% au 1er tour, c’est que 75% du peuple est contre lui (76 d’ailleurs).
C’est un dénégation pure et simple de l’idée même de démocratie. Faire dire à quelqu’un ce qu’il ne dit pas.
Et à quoi sert donc le 1er tour de l’élection présidentielle selon vous?
C’est de sa faute si le PS s’est auto détruit? Si la primaire de la droite a fait sortir un candidat qui a explosé en 2 mois? Si Strauss-Kahn n’a pas pu se retenir au Sofitel?

A l’inverse, d’où vient l’idée inverse que 75% de la population est d’accord avec ce mouvement dégénéré?
Entre trouver que des choses pourraient être différentes et cautionner qu’on foute le feu à Paris ainsi qu’aux 4 coins du pays, il me semble qu’il y a une marge plutôt imposante.
J’ai le droit de ne pas voter pour Macron sans pour autant avoir envie de le voir mort.
Cet espèce de tout ou rien lancinant et simpliste à quand même quelque chose de déviant.

Macron a gagné avec des voix de centre gauche, du centre, de centre droite et de droite.
Et qui y a t’il dans son gouvernement?
Ça nous laisse donc de côté l’extrême gauche et l’extrême droite. Pas besoin de chercher plus loin qui manifeste.
Et il faudrait que ces gens décident plus pour moi que le Président démocratiquement élu?

Quant à changer les institutions, on fait comment concrètement? Quels 75% seront habilités à décider pour les 75 autres?
Thomas

“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 07 déc. 2018 00:02

Pour répondre à Tom
"d’où vient l’idée inverse que 75% de la population est d’accord avec ce mouvement dégénéré ?"

https://www.ladepeche.fr/article/2018/1 ... aunes.html

Après, je ne comprends pas comment vous restez aveugles à des évidences ! Peut-être parce que vous vous limitez à ce que les médias vous brossent de la situation ? Shark et Tom avez vous seulement vu et/ou discuté avec des gilets jaunes ? Sortez un peu il y en a pas loin... Sur les routes des supermarchés "proche frontière". Du coup on capte mieux la situation et les profiles de ceux qui sont toud les matins au péage pour laisser passer depuis bientôt un mois ! Pas les "têtes de gondoles" choisies pour les télés ou décrédibiliser le mouvement...
Et la demande qui émerge c'est que le système politique de la Vème république (lente, inefficace, trop coûteuse, déconnectée...) et qu'il faudra bien changer ce fonctionnement ! Et comme le système "s'auto-protège" cela passera malheureusement par la révolution. Surtout face à l'obstination et le déni du gouvernement.
Je vais me lancer à un pronostique: au vue de la marge de manœuvre du gouvernement, cad nulle, et l'ampleur de la colère populaire, si ça ne pète pas avant Noël, ça sera pour février : la mise en place du prélèvement à la source (ça va amputer d'un coup une partie du salaire) + le paiement des cadeaux de Noël (nombres d'enseignes ont "l'excellente" idée de laisser prendre la cam et vous la payez dans 3 mois) + le coup de déprime post nouvel an + les différentes augmentations classiques/traditionnelles le mélange sera bien plus explosif et la violence en découlant aussi.
Je vous trouve terriblement réducteur et insultant envers la majorité des gilets jaunes qui manifestent calmement mais constement et de manière déterminée depuis 1 mois dans des conditions difficiles. Mais ça on en parle pas car ça fait moins le buzz et surtout c'est un constat réel qui dérange
Restez avec vos certitudes et vos arrogances de: nous-on-sait, et ces vilains "perturbateurs" sont des crétins... Et vous serez encore offusqués/choqués/surpris... allé: scandalisés par ce qui va suivre...

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 07 déc. 2018 00:22

Tom63 a écrit :
06 déc. 2018 22:09
Quant à changer les institutions, on fait comment concrètement? Quels 75% seront habilités à décider pour les 75 autres?
Simple: avec un système proportionnel qui exige que le gouverment ainsi composé face son vrai boulot de gouvernement avec des compromis respectant les 4 quarts du peuple ainsi représentés sans en dénigré un. Chacun des partis sera bien plus concerné et beaucoup moins... Dans l'opposition ou le blocage. Un système un peu comme... Les maires ! Fonctionnent pas si mal finalement ces communes 😉

Avatar de l’utilisateur
Nyrvan
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1796
Inscription : 01 avr. 2013 13:03
Véhicules : MINI JCW & Countryman

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Nyrvan » 07 déc. 2018 02:37

Le problème de la proportionnelle, c'est que la France n'a aucun sens du compromis. Soit tu es dans la majorité et tu dis Amen à tout, soit t'es dans l'opposition et tu vomis sur ce que fait le gouvernement.

La proportionnelle ne peut fonctionner qu'avec un système politique où le compromis est accepté plus ou moins par tous. Or le fond de commerce de Mélenchon (et sa Sainte Personne) ou de LePen c'est justement de refuser le compromis car ils savent qu'en l'acceptant, c'est la disparition de leurs partis au profit des modérés.

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 07 déc. 2018 09:38

En changeant complètement le système et en impliquant beaucoup plus la base (comme les communes fonctionnaient il y a 15 ans avant qu'on fasse les regroupement d'agglomération ou la centralisation département ET régional des pouvoirs)! C'est au système de s'adapter à l'évolution et le changement de société pas au peuple de systématiquement vivre avec des modèles anciens (rapiécés à coup d'amendement ou de nouvelles lois alors qu'on applique même pas les lois déjà existante).
C'est aux politiques de trouver des solutions qui satisfasse le peuple et non d'imposer un modèle théorique complètement déconnecté de la réalité.

Et pour ceux qui aiment les chiffres (il y en ici)... et là aussi on est sur des majorités ;-)
https://www.francetvinfo.fr/economie/tr ... xtor=AL-79

Avatar de l’utilisateur
Tom63
Membre V8
Membre V8
Messages : 5094
Inscription : 22 oct. 2008 15:45
Localisation : Entre Paris et les volcans

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Tom63 » 07 déc. 2018 10:01

Démocratie des sondages et des caisses qui flambent.
Que nous voila un bien beau futur!
C’est amusant comme tout le monde est d’accord avec un sondage quand il dit ce qu’on veut qu’il dise.
Ça devient beaucoup moins évident à l’inverse.

Ce matin, grâce aux lycéens, ça cramait en bas de chez moi.
Mais c’est sans doute moi qui suis déconnecté.
La France est le pays qui comporte le plus de dépenses sociales au monde, elles augmentent, pourtant les gens gueulent plus qu’ailleurs.
Le problème vient-il donc de là?

Que l’exécutif soit responsable d’avoir laissé pourrir cette situation depuis des années, je le redis, c’est évident.
Ça ne cautionne pas pour autant ce qui est train de se passer.
Thomas

“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39364
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

France: terre de taxes

Message par ze_shark » 07 déc. 2018 10:53

Le rapport de l'OCDE est en effet sorti et la France a le plus fort ratio au monde entre taxes et PIB. Ce qui, traduit dans le New Speak français, est traduit en "prélèvements sociaux".

https://www.oecd.org/tax/tax-revenues-c ... -taxes.htm

Pas très loin devant la Belgique et le Danemark. Allez comprendre pourquoi ces pauvres Belges et Danois ne sabordent pas leur pays en bloquant les camions, en mettant le pays à sac, et en menaçant de "tout faire pêter", avec cette fascination de dernier de classe pour le désordre.

Comme si une assemblée populaire et l'application du bon sens prolétaire étaient la recette miracle pour sortir le pays de cette position peu enviable. La liste des doléances est édifiante sur ce point.

Je rejoins le constat de Tom. Le quinquénnat de Macron va être complèement galvaudé, et la France recule alors que le nord du continent avance. Bonne chance.

Lolo'stéo
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1662
Inscription : 02 août 2007 17:13
Localisation : France voisine & PLO

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Lolo'stéo » 07 déc. 2018 14:03

Tom63 a écrit :
07 déc. 2018 10:01
C’est amusant comme tout le monde est d’accord avec un sondage quand il dit ce qu’on veut qu’il dise.
Un sondage??? Je donnais en effet un sondage ... mais ce n'est pas UN sondage qui m'arrange mais des dizaines depuis presque un mois (faut juste être à l'écoute)

https://www.liberation.fr/checknews/201 ... re_1695022
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/ ... 7795787626
http://www.lefigaro.fr/politique/2018/1 ... ietude.php
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html

J'arrête mais j'en ai d'autres a dispo... et je fais l'effort de prendre de tous bords (libé, le figaro, le monde...)

C'est fou ça... il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre!

Tom63 a écrit :
07 déc. 2018 10:01
Ce matin, grâce aux lycéens, ça cramait en bas de chez moi.
Mais c’est sans doute moi qui suis déconnecté.
Et???
Parce que tu vois des lycéens en colère tu serais connecté? Je pense que Macron aussi les vois et même les entend... sans pour autant comprendre et savoir. Et lui doit avoir encore d'autres infos que nous n'avons pas. Ce n'est pas parce que tu vois un numéro de main à main que tu sais ce que ça représente en terme d'efforts, sacrifices, temps, techniques... etc (j'utilise une métaphore sportive car je sais que tu es dans le milieu!)

Bref, quand tu dis que "La France est le pays qui comporte le plus de dépenses sociales au monde, elles augmentent, pourtant les gens gueulent plus qu’ailleurs" ramené aux chiffres de Shark et la comparaison avec la Belgique ou Danemark, cela prouve que le mal est bien plus grave et profond que vous ne voulez le décrire. Je comprends très bien que de vos situations confortables tout n'est pas audible et compréhensible... mais continuer ainsi, ce type de comportement mène à aujourd'hui (c'était l'attitude des politiques français depuis 35ans). Ne pas vous remettre en question et c'est l'escalade (pas celle du 12 décembre... quoique finalement). Si vous n'êtes pas capable de comprendre ... je ne me fais pas de soucis, un peu de patience et comme expliqué avant je suis sûr que d'ici février, vous allez avoir encore plus de piqures de rappels.
Je ne justifie pas la violence, mais force est de constater que c'est le seul moyen pour passer à une évolution supérieure car le système en place des élites politiques ne voit pas l'intérêt de changer et protégera becs et ongles "son" système royaliste et privilégié. Je trouve dommage que vous ne soyez pas ouvert à certains arguments, mais l'histoire passé et celle actuelle vous ouvrirons (peut-être) les yeux.

Avatar de l’utilisateur
Gengis
Groupe N
Groupe N
Messages : 126
Inscription : 09 sept. 2007 13:25

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Gengis » 07 déc. 2018 14:52

En changeant complètement le système et en impliquant beaucoup plus la base
Sont ils capable de changer eux mêmes ? Le changement ça commence par soi même. Comment être crédible quand on est pas capable de s'organiser pour faire du covoiturage avec ses voisins ou ses collègues et diviser ainsi par deux son budget carburant ? Comment en vouloir au "système" quand ne paie pas d'impôts et qu'on a en même temps accès gratuitement à tous les services publics ?

Avatar de l’utilisateur
Tom63
Membre V8
Membre V8
Messages : 5094
Inscription : 22 oct. 2008 15:45
Localisation : Entre Paris et les volcans

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Tom63 » 07 déc. 2018 15:20

@lolosteo :
Le mot "un" n’était pas à prendre au sens littéral.
Je conclus cependant de tes propos que LES sondages valent mieux qu’un ou plusieurs votes.
C’est sans doute un monde parfait.

Par ailleurs, je répète depuis le début que je ne minimise en rien la responsabilité de l’exécutif dans ce boxon, mais c’est bien entendu moi qui ne veux pas entendre.

Quant au point sur la voiture incendiée en marge des lycéens (il n’est absolument pas certain que ce soit eux qui aient mis le feu à la voiture en question et ce n’est pas ce que j’ai dit), je voulais signifier que ce sont ces actions qui sont déconnectées, en réaction à ton message précédent où tu m’accusais de l’être, même si on se demande bien de quel droit tu te le permets.

A ce sujet, tu renouvelles d’ailleurs cette accusation en te permettant de commenter la situation que tu imagines être la mienne.
Ça ne m’étonne guerre puisque c’est dans la droite ligne des thèses avancées/imposées par ce mouvement, mais au moins sur ce forum je te remercierais de bien vouloir conserver tes accusations & théories pour toi.
Que je sache, on ne se connaît pas et je ne crois pas avoir de mon côté émis quelque hypothèse que ce soit sur ta situation personnelle.

Si tu n’es pas capable d’échanger sur le fond sans dénigrer ton interlocuteur, le débat n’est pas destiné à voler bien haut.

Pour en revenir au fond justement, ce que veut dire mon point au sujet des dépenses sociales c’est que la solution ne sera pas d’en donner plus.
Le mal vient d’en avoir trop donné sans justification et d’en avoir détruit le sens.
L’Etat ne peut pas tout, il serait temps de le comprendre.




Thomas

“When you see the tree you're about to hit, it's called understeer. When you can only hear and feel it, it's oversteer”
Walter Rohrl

Avatar de l’utilisateur
Avgas
Membre V8
Membre V8
Messages : 5337
Inscription : 18 avr. 2011 16:20
Véhicules : Vélo Tonino Lamborghini
Localisation : South Eastern Africa

Re: Hollande, Sarko, Ségo, épilogue [Politique Française]

Message par Avgas » 07 déc. 2018 15:26

Comment en vouloir au "système" quand ne paie pas d'impôts et qu'on a en même temps accès gratuitement à tous les services publics ?
Chiffres 2017: 37,9 millions de foyers fiscaux en France. 21,4 millions sont non imposables.
C'est unique en Europe de l'Ouest et c'est aussi le pays qui prélève le plus sur la richesse nationale.
Comment font les autres en Europe? Pourtant ils ont également un système éducatif gratuit, un système de santé public qui marche, des forces de l'ordre, une justice etc.
L'impôt devrait être payé par tous, quitte à ce que ce soit symbolique pour les revenus les plus bas.
"Le bonheur est au-dela des 4.000 tours/ minute..."

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], Remi et 34 invités

Axa Aubonne Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus