Etoy ?

Avatar de l’utilisateur
morg
GP2
GP2
Messages : 2035
Inscription : 02 août 2007 12:35
Véhicules : BMW M240i xdrive cabrio + BMW 225xe
Localisation : Nyon

Etoy ?

Message par morg » 25 oct. 2019 18:55

Hello

Nous envisageons de partir de Nyon, et une des destinations possible serait Etoy.
Certains d’entre vous y habitent ou connaissent?
Nous avons deux enfants qui rentreront en 3P et 5P, des retours sur les écoles de la ville?

Merci d’avance!


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
BMW M240i xdrive '18 - BMW 225xe '18

bence
F1
F1
Messages : 5183
Inscription : 03 févr. 2007 18:59
Véhicules : '07 BMW 335i, '01 Alfa 156 V6, '12 MV Agusta F3
Localisation : Hongrie/Roumanie

Re: Etoy ?

Message par bence » 25 oct. 2019 21:33

J’ai travaillé 3 ans dans le système scolaire de Nyon. Niveau enseignement Etoy est probablement meilleur. Là oú l’écart se creuse, c’est au niveau de l’environnement social, pas photo, Etoy sera mille fois meilleur que Nyon. Si j’habitais á Nyon avec des enfants, je déménagerais rien que pour la question de l’école. Je l’ai vécu comme élève, puis 10 ans plus tard comme adulte et cet environnement est toxique. Le tiers des gamins ont des parents complètement á la rue et les résultats sont tragiques. Sabotage des chances de ceux qui veulent apprendre, violence, harcèlements, j’en ai vu des vertes et des pas mûres.
Alfa Romeo 156 V6 Image MV Agusta F3 675 Image BMW 335i Image

Avatar de l’utilisateur
jl32
Membre V8
Membre V8
Messages : 2067
Inscription : 28 avr. 2009 13:59
Localisation : Près du lac

Re: Etoy ?

Message par jl32 » 26 oct. 2019 14:10

Ouh là... Je ne connais pas Nyon mais cet exposé m’interpelle. C’est si terrible que ça ?
Mon nouvel avatar ressemble à celui de Lapin Agile mais comme cela est fortuit, que ce n'est pas une tentative pour l'imiter, je le conserve for now.

bence
F1
F1
Messages : 5183
Inscription : 03 févr. 2007 18:59
Véhicules : '07 BMW 335i, '01 Alfa 156 V6, '12 MV Agusta F3
Localisation : Hongrie/Roumanie

Re: Etoy ?

Message par bence » 26 oct. 2019 15:46

Difficile de développer le sujet sans passer pour un raciste de premier rang que je ne suis pas. Je l’ai même plutôt vécu comme une honte car le groupe “problématique” est majoritairement issu de ma région d’origine en Europe de l’est.
Très grande population balkanique (á l’échelle d’une ville de 20000 habitants..) mal ou pas intégrée du tout, plus ou moins soucieuse de l’avenir comme de l’éducation de leurs enfants. Les résultats sont bien visibles á Marens comme au Rocher. Très facile de se faire une fierté dans la “ghetto attitude” (... En Suisse.. visez la cohérence) quand on n’a pas vraiment d’objectifs ou d’ambitions et cette attitude est contagieuse á l’âge critique 10-15 ans..
Alfa Romeo 156 V6 Image MV Agusta F3 675 Image BMW 335i Image

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3355
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Etoy ?

Message par vravolta » 27 oct. 2019 07:57

Pour avoir été scolarisé dans un endroit où je pense qu'à peu près les 2/3 des gens de ma classe quand j'avais 10 ans ont un casier judiciaire, ca ne m'a pas été spécialement détrimental pour la suite de mon parcours car ca apprend à gérer ce type de contexte auquel on sera tôt ou tard confronté. Je discutais l'autre jour avec ma voisine qui a aujourd'hui 25 ans et qui a été scolarisée dans un milieu très protégé et ca a été compliqué pour elle quand elle s'est retrouvée dans un environnement moins protégé. Après, c'est sur que ca nécessite un accompagnement fort des parents pour pas que la marche ne soit trop haute à franchir pour les enfants.
Ensuite, concernant Etoy, le seul bémol que j'y verrais pour un établissement long terme est la desserte en train: La gare d'Allaman, c'est quand même pas ca en termes de train qui s'arrêtent et en plus, il ne me semble pas qu'il y ait grand chose de pratique pour faire Etoy - Allaman. Et dans un monde où inéluctablement, la voiture comme moyen de transport va devenir de plus en plus contraignant (car objectivement, le transport individuel ne pourra jamais avoir l'efficience du collectif), c'est le truc auquel je réfléchirais le plus et c'est la raison pour laquelle je me suis installé à un endroit où je peux rejoindre une gare à pied et où la ligne a plutôt vocation à s'améliorer qu'à se détériorer.

Avatar de l’utilisateur
Avgas
Membre V8
Membre V8
Messages : 5246
Inscription : 18 avr. 2011 16:20
Véhicules : Vélo Tonino Lamborghini
Localisation : South Eastern Africa

Re: Etoy ?

Message par Avgas » 27 oct. 2019 09:06

Ma soeur a dû se farcir, carte scolaire oblige, un collège et un lycée pourris en France et elle en a beaucoup souffert avec des séquelles. Ma fille a fait une scolarité complète dans un lycée Français à l'étranger ce qui a représenté un sacré éffort financier, mais je n'ai aucun regret. Je suis d'accord qu'il faut s'occuper de tout le monde dans le système scolaire, mais quand les cas sociaux prennent le dessus et empêchent le développment des autres et le forts potentiels se perdent il y a maldonne.
"Le bonheur est au-dela des 4.000 tours/ minute..."

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3355
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Etoy ?

Message par vravolta » 29 oct. 2019 07:46

Pour le dire autrement, on est une famille de 5 enfants dont 4 ont du aller dans des collèges/lycees qualifiés de « zone ». Je me suis retrouvé avec des gens ayant jusqu’à 5 ans de plus que moi dans ma classe. Ca a donné quoi comme resultat? Un centralien Paris, 2 Polytechniciens sortis dans le top 20% de leur promo et dont un des 2 avait fait 11e à ULM. Et enfin, un actuaire. A un moment, les coincidences, ca devient difficile à justifier et je pense que ca montre que si effectivement, de tels environnements sont tout sauf confortable, ca n’interdit en rien d’y faire de bonnes etudes car paradoxalement, on y trouve de bons profs, capables d’adapter les devoirs au niveau des eleves. Par exemple, dans les devoirs, y’avait 25 points à prendre, les 2/3 de la classe les plus faibles voyaient leur note sur 25 consideree comme leur resultat sur 20 et le tiers restant se prenait le pro-rata dans les dents. Autre option, si tu avais plus de 15 de moyenne, certains exercices faciles comptaient pour 0 dans la note.

Et c’est pas non plus nos parents qui passaient des heures à tout refaire derriere car avec 5 gamins, juste pas le temps de consacrer un temps significatif à chacun.

Au final, même si c’etait de loin pas facile (va jouer au rugby en sport avec des gaillards de 5 ans de plus que toi quand tu en as 10), c’est une bonne ecole de la vie qui me permet de savoir me comporter sans m’attirer d’ennuis aussi bien au fin fond du 9-3 que dans un diner avec Nadine De Rotschild. Et c’est accessoirement très pratique pour rouvrir sa voiture quand on a oublié les clefs dedans car y’a des cours pas à l’agenda.

Après, pour une fille, c’est peut etre un poil different et du coup mes parents on pas fait la meme chose avec ma petite soeur qui a frequenté les milieux plus polices du conservatoire de musique. Maintenant pour mes filles, je m’attache à ce qu’elles soient aussi en contact avec des milieux pas faciles pour qu’elles soient en mesure de les gerer et comprennent que la vraie vie, c’est un poil plus rude que leur quotidien.

Avatar de l’utilisateur
Nagata-San
GP2
GP2
Messages : 4876
Inscription : 07 oct. 2008 12:06
Véhicules : Daily & Track
Localisation : Allianz

Re: Etoy ?

Message par Nagata-San » 29 oct. 2019 09:44

Je lis Vivien avec compréhension, et entend que la main parentale à quand même été déterminante.

C'est chouette que tu aies eu des profs en relation adaptées, mais la réalité est un poil moins rose (surtout dans les décennies suivant la tienne).

Je rejoins Bence, un bon environnement reste une partie de carte qu'on commence avec un As dans la main, car il est bien plus facile de s'aguérir en grandissant (par le sport ou les fréquentations) que faire le step-up quand tu es parti du "sous-sol".
Si on faisait une stat, je pense qu'il y a beaucoup plus de gens avec un parcours "safe" qui s'en sortent dans un milieu plus dur plus tard, que de jeunes "moins favorisés" qui finissent cadres.

J'ai moi-même grandit en rase-campagne, avec une école complète comptant 16 élèves. L'ecole, de CP à CM2 (6 à 11 ans donc), une classe unique, une instit' unique pour 16 élèves en gérant tous les niveaux. Campagne, copains, champs, la petite maison dans la prairie.

Pour des raisons pro, nous avons déménagé l'année de mes 12 ans en ville, et malgré le joli quartier de villa bo-bo, j'ai été attribué à un collège ZEP (zone d'éducation prioritaire) => aka la zone, on a nommé ces zones dans le 9-3 en priorité, et j'ai atterri là.
Autant dire que la chute a été vertigineuse, tant dans les émotions légères quand dans les notes.
Quand 75% de la classe a redoublé à 12 ans, tu comprends que le niveau global ne sera pas joyeux, et que le prof va s'adapter oui: à la baisse pour que ça suive, et à son moral qui va avec les notes.

Sans un gros appuis de mes parents, et de deux profs géniaux au lycée, c'était la gamelle assurée. (merci à eux 4 !)
La suite du chemin, je l'ai forgé moi par mon caractère trempé et volontaire (j'aime bosser, l'effort voir les stress-situations - enseignements de mes parents + une "belle-mère" qui m'a fait bossé 16h/jour les étés.

Je pense donc que l'éducation reste la clef, qu'on peut s'en sortir dans une zone moins favorisée, mais que cela demande BEAUCOUP d'attention des parents, dans une société qui leur en laisse moins. Ajoute des transports délicats, et c'est la garantie des fréquentations moins saines: traîner à l'école, au lac, et plus tard rentrer de soirée avec le premier train de 5h15 et non à minuit/1h... etc. Ceux qui trainent dans ces créneaux sont ceux dont les parents ne sont pas dispo, et c'est la porte ouverte aux bullshits et mauvaises habitudes. (les autres ont des activités extra-scolaires). Reste le sport-co qui peut, si bien encadré, créer des liens solides pour une vie et des habitudes saines pour l'avenir.

Je suis p-e un peu pessimiste, mais un peu plus jeune que la moyenne ici, et surtout je vis en ville, dans ces milieux jeunes encore, dans lesquels j'ai même bossé. Et on voit bien les fréquentations par "zones", c'est une réalité.

Enfin, petite note perso aux parents parfois désarmés: ne baissez jamais les bras, certains "reveils" ont lieu tard et pour le meilleur ! :)

(Une petite écoute de Petit frère de IAM parachève bien mon paragraphe).

Avatar de l’utilisateur
Avgas
Membre V8
Membre V8
Messages : 5246
Inscription : 18 avr. 2011 16:20
Véhicules : Vélo Tonino Lamborghini
Localisation : South Eastern Africa

Re: Etoy ?

Message par Avgas » 29 oct. 2019 11:26

Un bémol quand même, Vravolta: dans les années 80 cela devenait craignos dans certains lycées, ou certains collèges. Aujourd'hui le "Far West" commence parfois dés l'école primaire.
"Le bonheur est au-dela des 4.000 tours/ minute..."

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3355
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Etoy ?

Message par vravolta » 29 oct. 2019 15:17

Ben moi je suis content de gagner tous les escape games qu’on fait su bureau car j’arrive à ouvrir les cadenas sans besoin de résoudre l’enigme ;-) c’etait ma forme de casse tete à moi quand j’etais gamin. J’ai aussi pratiqué les langues non scolaires des differentes ethnies imigrees. Si je vois une difference, c’est peut etre au niveau de la drogue: j’avais bien quelques gars qui se shootaient à la colle à velo, mais fondamentalement, le truc de rebellion à l’epoque, c’etait d’acheter des clopes, pas de la drogue. Et du coup, comme le vol de mob etait moins lucratif que ne l’est la vente de drogue, ca change peut etre un peu la donne aujourd’hui.
Mais he reste quand meme convaincu que confronter nos cheres tetes blondes a un peu de difficulté, c’est les preparer à leur vie d’adulte.

Avatar de l’utilisateur
Nagata-San
GP2
GP2
Messages : 4876
Inscription : 07 oct. 2008 12:06
Véhicules : Daily & Track
Localisation : Allianz

Re: Etoy ?

Message par Nagata-San » 29 oct. 2019 16:54

Les confronter à loisirs à un peu de difficulté, c'est bien éloigné de vivre H24 dans un bourbier social. ;-)

Avatar de l’utilisateur
Melon
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1115
Inscription : 20 avr. 2010 14:11
Véhicules : 2x 635 csi / Alhambra Swiss FR Line / A4 1.8T
Localisation : Vaud

Re: Etoy ?

Message par Melon » 29 oct. 2019 17:39

Pour info, les gosses fument de l'herbe ou de la résine (shit) dès 13 ans maintenant. Ils commandent des drogues de synthèse sur le darknet avec la carte de crédit de leurs parents et ils peuvent trouver de la coke pour 20 balles dans à peu prêt n'importe quelle ville. Quand t'appelles les parents des gosses que t'as chopé avec de l'herbe, certains te demandent si t'as pas mieux à faire et c'est toi qui te fait engueuler. Donc je pense que l'environnement dégradé d'aujourd'hui c'est plus le même que celui d'il y a une(ou plusieurs) génération(s) et c'est tout à ton honneur Morg de chercher à sortir tes enfants d'un cadre craignos.

vravolta
Membre V8
Membre V8
Messages : 3355
Inscription : 09 sept. 2007 09:45
Contact :

Re: Etoy ?

Message par vravolta » 30 oct. 2019 18:06

Est ce que l’environnement s’est vraiment degradé? Je lisais l’autre jour un article qui relatait que les conflits de generation existaient deja du temps des pyramides. Pour citer le genre de choses que j’ai connu à mon epoque, un cas a fait les titre dans la presse : « orange mecanique à xxxx ». Une autre fois, helico dans la cour du collège pour tenter de reanimer sans succes un gars s’etant pris un coup de couteau. Est si different sur le fond de ce qu’on voit aujourd’hui? Possible mais pas certain. Je ne dis pas que je prendrais le risque de mettre mes filles dans les etablissements que j’ai frequenté car en cas de souci, je me le reprocherais. Mais sur le fond, je ne suis pas convaincu que je ferais le bon choix pour autant et je pense que mon aversion au risque me desservirait sur ce coup. Ca ne m’est pas arrivé souvent, mais je pense que 2 ou 3 fois ce que j’ai appris a cette epoque m’a evite de gros ennuis.

Avatar de l’utilisateur
Gringo
Membre V8
Membre V8
Messages : 1597
Inscription : 24 févr. 2006 18:19
Véhicules : -

Re: Etoy ?

Message par Gringo » 30 oct. 2019 18:56


Je lis que plusieurs citent leurs expériences françaises pour juger d'une situation suisse. Les deux pays n'ont pas les mêmes systèmes scolaires et la stratification sociale n'est pas la même non plus. L'absence de passé colonial change sensiblement la donne. La Suisse vit des vagues d'arrivées ou de départs, une partie s'intègre plus ou moins puis finit par se naturaliser et une partie organise sa retraite au pays. La Suisse ne connait pas de gestion efficace des élites (les plus brillants et studieux) comme la France avec ses concours et grandes écoles.
Le système Bologne et l'arrivée massive des solutions de passerelles qui font que n'importe quel parcours peut arriver à des titres académiques un jour ou l'autre n'ont pas encore développé leurs effets en Suisse.
Je reste convaincu que de fréquenter tous les milieux et les profils est un avantage décisif dans son parcours, mais il ne faut pas jouer avec le feu quand on en a les moyens. Il y a des périodes clé qui nécessitent un environnement stimulant car la société suisse reste fondamentalement ségrégationniste avec les milieux socialement défavorisés. C'est aussi sournois qu'efficace.
Cet avis peut faire réagir. Mes réseaux sociaux d'enfance (quartier populaire et quart-monde) puis d'adolescence (petite bourgeoisie et enfants de l'élite locale) suivi d'étude universitaire (majoritairement des nantis de tous les horizons) ne sont pas quasiment pas mélangés avec de rares exemples d'ascension sociale. Par contre des gens de tous les milieux ont fait fortune, mais sans culture cela reste finalement stérile.
Aujourd'hui, je me meus aisément dans tous les milieux et l'éducation bienveillante mais très exigeante dont j'ai joui, a déterminé une grande partie de mon parcours. J'ai eu la chance de pouvoir faire vivre des expériences similaires à mes enfants (15 et 17 ans): écoles primaires dans quartiers pop (90% de nouveaux arrivants avec des profils délicats), secondaire chez les bobo puis gymnase et école privée. En voyageant beaucoup pendant les vacances pour compléter.

En résumé, passer de Nyon à Etoy est un bon parcours suivant l'âge des enfants. Ne pas fustiger mais l’égalité étant une fiction... il faut monter dans le bon wagon au bon moment.




Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
Moi: amateur d'automobiles, marié avec 2 enfants.
Ma femme: mariée, 3 enfants et 1000 chevaux.

Avatar de l’utilisateur
rbk
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1209
Inscription : 27 mars 2013 09:06
Véhicules : BMW X4
Localisation : GE

Re: Etoy ?

Message par rbk » 30 oct. 2019 20:41

vravolta a écrit :
29 oct. 2019 07:46
... c’est une bonne ecole de la vie qui me permet de savoir me comporter sans m’attirer d’ennuis aussi bien au fin fond du 9-3 que dans un diner avec Nadine De Rotschild.
Dis moi, tu n'as pas fréquenté le 9 3 depuis combien de temps ? ou alors nous ne parlons pas du même quartier
Mon épouse a grandi dans une banlieue Parisienne (qu'elle a quitté dès son premier salaire), quand nous nous sommes rencontré nous retournions régulièrement chez ses parents. Vingt ans plus tard les choses ont bien changées au point qu'il ne nous est plus possible d'y retourner pour des questions de sécurité.
Les pompiers qui se font agresser ce n'est pas une légende...
De mon coté j'ai fréquenté les écoles de mon cartier qui n'avait rien de bourgeois mais à l'époque personne n'avait de couteau dans la poche.
Aujourd’hui j'ai fait le choix de scolariser ma fille dans un milieu "protégé" (école privée à Genève) et quand je vois ce qui se passe ici je ne regrette pas ce choix même si le coût est important.
Pour moi il est indispensable qu'un enfant puisse travailler au mieux de ses capacités, ce qui n'est malheureusement plus le cas dans bien des endroits où pour être intégré il faut avoir des mauvaises notes.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 31 invités

JS Classic Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus