Page 12 sur 12

Re: Vente aux enchères

Publié : 23 août 2019 09:25
par Avgas
Incompréhensible un tel caffouillage. J'ai été broker et trader sur les marché de devises à l'époque ou la quasi totalité des transactions se fasaient de vive voix au téléphone. Pour éviter les confusions on précisait toujours "fifteen one-five", et à Paris en Français on utilisait les septante et nonante.
Le propriétaire doit être fou de joie...

Re: Vente aux enchères

Publié : 30 sept. 2019 11:35
par Tom63
La vente de ce bon Theodorin a eu lieu hier.
Veneno à près de 8,280 millions CHF et Koenigsegg à 4,6 millions CHF.
Cela sera t'il suffisant pour Christian?

Re: Vente aux enchères

Publié : 17 oct. 2019 14:02
par Tom63
Nouveau rebondissement !
D'après Le Point, c'est la famille Obiang qui aurait elle-même remis la main sur les voitures vendues aux enchères lors de ladite vente, à l'exception de la Bugatti bleue vendue à Benjamin de Rothschild.

Re: Vente aux enchères

Publié : 17 oct. 2019 14:13
par asylum
J'ai lu ça il y a quelques jours. C'est énorme.

Re: Vente aux enchères

Publié : 18 oct. 2019 14:16
par Ebisu
C'était couru d'avance. Je ne comprend même pas que la presse s'en étonne. Avec ce genre de profils, c'est pas 20 millions qui vont faire une différence. Quelle naïveté...

Re: Vente aux enchères

Publié : 18 oct. 2019 15:48
par Hanse
De manière générale, il n'est pas interdit de racheter aux enchères les objets dont on a été dépossédé d'une manière ou d'une autre. Il faut bien sûr en avoir les moyens.

Après, chacun pensera ce qu'il veut de l'origine de la fortune de la famille Obiang...

Re: Vente aux enchères

Publié : 18 oct. 2019 16:02
par Tom63
Le point intéressant c'est que le produit de la vente doit revenir d'une manière ou d'une autre au peuple guinéen.
Or vu que les Obiang contrôlent tout, il est fort probable qu'ils captent justement le produit de la vente qui va remonter, et que ça finisse par ressembler à une belle opération de blanchiment...

Re: Vente aux enchères

Publié : 18 oct. 2019 16:21
par Hanse
Effectivement. Tout dépendra de la capacité des autorités qui ont conclu l'accord avec l'Etat de Guinée-Equatoriale d'en contrôler l'exécution.