Essai Renault Captur Initiale Paris

Essai Renault Captur

Renault restyle son Captur en proposant sa finition luxe.

Les crossovers grignotent toujours plus de part de marché et ce type de véhicule est particulièrement prisé dans nos contrées mélangeant ville et campagne en quelques kilomètres. Malgré son titre de crossover urbain le plus vendu d’Europe en 2016, Renault a décidé, face à la concurrence toujours plus pressante, de réagir par un facelift de son Captur. Alors que près de 50% des immatriculations dans notre pays sont en transmission intégrale, la firme au losange n’a pas jugé utile d’enfin proposer une telle option pour un autre modèle de sa gamme que le Koleos. Est-ce la bonne direction à adopter alors qu’Audi, Volkswagen ou Hyundai sortent l’un après l’autre des modèles similaires à quatre roues motrices? Est-ce que la différence de prix est significative pour justifier de se passer de cette technologie ? C’est sur cette question que j’ai travaillé durant mes deux semaines d’essai au volant d’une finition « Initiale Paris ».

Essai Renault Captur Initiale Paris

Le Captur m’a toujours été agréable à l’oeil. Un design simple, des proportions toutes en maîtrise et un ensemble dynamique m’avaient déjà séduit pour la première génération. Ce facelift n’a rien de révolutionnaire mais des améliorations bienvenues font leur apparition. Un nouveau dessin des feux de jour par l’adoption d’un « croissant » LED aussi élégant que discret surmonté des projecteurs « Pure Vision », full LED également, entourant la calandre et son énorme sigle dorénavant incontournable. Des lignes fluides et en rondeur, nous rapprochant du grand frère Kadjar, nous amènent sur des portes proposant de bonnes ouvertures autant à l’avant qu’à l’arrière où des feux LED à effet 3D ainsi qu’un petit becquet terminent ce design amélioré et réussi. La couleur Noir Améthyste, propre à la finition haut de gamme précitée, est également très élégante.

Essai Renault Captur intérieur Initiale Paris

L’intérieur m’a scotché. Certes cette finition est la plus soignée proposée mais les plastiques utilisés sont bons pour la partie supérieure et le tableau de bord ainsi que les panneaux de porte sont recouvert de cuir du plus bel effet. Ce sont les sièges qui gagnent la palme car bien enveloppants et très confortables, avec la petite incrustation « Initiale Paris » pour rappeler à qui nous avons affaire. Les couleurs possibles pour égayer cet intérieur sont dans l’air du temps et permettent de nombreuses possibilités. Ajoutez à cela le toit panoramique fixe et l’intérieur est baigné de lumière.

Essai Renault Captur coffre Essai Renault Captur intérieur Essai Renault Captur moteur

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: Renault

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Mercedes-AMG CLS & E53
  • Essai Skoda Karoq
  • Detroit 2018: Mercedes Classe G W464
  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • Essai Renault Grand Scenic Initiale Paris: au presque parfait
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Marché auto suisse 2017: stabilité trompeuse
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • Detroit 2018: Ford Mustang Bullitt
  • Essai Mercedes C43 AMG 4Matic: l’autre griffe AMG
  • Essai Alfa Romeo Giulia Veloce
  • Essai Nissan GT-R 2017: irréductible