Essai MINI Clubman John Cooper Works

Essai MINI Clubman JCW

Les sièges tiennent bien le torse, le son est plaisant, les performances attrayantes sans être ébouriffantes, le cocktail est vraiment aussi efficace que plaisant. Les limites de grip ne sont cependant pas faciles à cerner, laissant l’impression lancinante que ça passerait plus vite un peu partout. Les choses se pimentent un peu plus en descente de col. Le train arrière se fait léger en entrée de courbe sur les freins, au point d’imposer une certaine circonspection avant de sortir la grosse attaque et de déconnecter l’ESP. Joueuse diront certains, pointue rétorqueront d’autres, toujours est-il que ce Clubman JCW sort de l’ordinaire des compactes sportives sur ce point.

Essai MINI Clubman JCW

La boîte est moins convaincante au rétrogradage, timide dans l’égalisation du régime, et plus lente dans son exécution. C’est surtout dans ces conditions qu’on regrette la rapidité et la précision d’une (bonne) boîte à double embrayage. Le freinage ne brille pas par son mordant. On le qualifiera de correct, sans plus. L’instrumentation est minimale. Le petit écran logé dans l’énorme cadran circulaire permet d’afficher en mode sport une représentation du couple et de la puissance du moteur, ce qui est parfaitement inutile, mais face au conducteur, on ne trouve qu’un petit compteur analogique et un compte-tours encore plus petit et peu lisible. L’affichage tête haute n’est pas d’un grand secours, il ne projette pas suffisamment haut.

Essai MINI Clubman JCW

En termes purement sportifs, le Clubman JCW est plus intéressant pour ses aptitudes dynamiques que pour les performances pures de son moteur ou la maestria de sa boîte. Sur l’autoroute, il se révèle très fréquentable, légèrement trépidant sur les sections mal revêtues, mais un trajet de 250 km n’a rien d’un calvaire, et le huitième rapport contribue à contenir le bruit et la consommation (moins de 2500 t/min à 130 km/h). Celle-ci s’est établie à 8.25 L/100km sur l’ensemble de l’essai (7.9 L/100km à 73 km/h de moyenne horaire selon l’ordinateur de bord).

Essai MINI Clubman JCW tableau de bord compteurs

En gagnant en gabarit et en habitabilité, la gamme MINI devient plus comparable à des compactes du segment C (Golf, Leon et consorts) qu’à des hyper-compactes du segment B (Polo, Ibiza). Au tarif proposé de 42’800 CHF (45’400 CHF en boîte automatique), une Seat Leon ST Cupra DSG 4Drive représente une concurrence sérieuse, plus spacieuse et également nettement plus performante, troquant le cachet MINI pour une élégance qui a son attrait. Les inconditionnel(le)s du style et de l’ambiance MINI n’auront pas de peine à rationaliser leur préférence pour le Clubman JCW, mais les pragmatiques auront plus de peine à justifier le choix de l’anglo-münichoise, surtout après avoir puisé dans le catalogue d’options qui envoie la facture à près de 58’000 CHF sans exubérance particulière. Le Clubman JCW est un produit sérieux, mais qui convaincra avant tout les passionnés de la marque.

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: MINI

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Alpine A110 Première Edition: vers les sommets ?
  • Essai Kia Stinger GT 3.3 T-GDi
  • McLaren Senna
  • Essai Skoda Karoq
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Lamborghini Urus: Super Sport
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Honda Civic Type-R GT: exigeante
  • Essai Maserati Levante: nécessaire
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Peugeot 308 GTi
  • Essai BMW 540i xDrive: première de classe ?
  • Essai Renault Megane Grandtour GT