Essai Porsche 911 Targa 4S

Essai Porsche 991 Targa 4S

La Porsche 991.2 Targa 4S, ou l’expression ultime de l’art de vivre en 911 ? 

Après mon périple autobahnesque en Carrera 4S, je m’étais promis de tester la Porsche 991.2 dans un terrain plus sélectif en termes de châssis et de motorisation que les grands axes allemands. Chose promise, chose dûe, c’est dans nos alpes bien helvétiques que nous nous retrouvons pour quelques jours avec une autre 991 phase 2. Au menu, la vocation première d’une 911, le Grand Tourisme, l’évasion, ce compromis si ambitieux entre l’évasion, le confort la praticité, et les sensations de conduite. Le pratique et l’agréable, la docilité et la sportivité, le grand écart.

Essai Porsche 991.2 Targa 4S

Et c’est cette fois en configuration Targa 4S que nous allons réaliser cet essai. Troisième carrosserie après le coupé et le cabriolet, la Targa se positionne en alternative directe à ce dernier. Elle s’affiche d’ailleurs à un tarif rigoureusement identique à la version avec capote en toile semi-rigide. Elle reprend d’ailleurs la conception, avec un hardtop en toile recouvrant un squelette en magnésium, hardtop qui vient prendre place sous la verrière, derrière les deux strapontins arrière. Le mécanisme est élégant, mais a un point faible de taille: il ne fonctionne qu’à l’arrêt, alors que la plupart des cabriolets modernes, et la 911 Carrera Cabriolet en particulier, autorisent une ouverture/fermeture jusqu’à 50 km/h.

Notre Targa 4S est en livrée bleu graphite, une somptueuse couleur qui sied à ravir au modèle. Chatoyant au soleil, plat à l’ombre, ce bleu de lac alpin rappelle les teintes des années 60. Je trouve la ligne très réussie, l’intégration de la capote en verre très élégante, harmonieusement mariée avec la ligne de la 991.

Essai Porsche 911 Targa 4S Bleu Graphite

Avant de pouvoir nous mettre en route vers l’Engadine, la première étape, cruciale, est le chargement des bagages: deux petites valises, un sac photo, un sac à dos pour aller se dégourdir les mollets et deux paires de chaussures de marche. La 911 démontre une fois de plus sa polyvalence avec un coffre avant utilisable, et un espace très appréciable si l’on rabat les deux dossiers des sièges arrière et sécurise la charge avec les ceintures de sécurité. Le bonus Targa est l’espace dévolu au rangement du toit … si on ne l’ouvre pas. L’accès à ces deux volumes est facilité par l’ouverture du toit, un avantage face au coupé (accès et volume) et face au cabriolet (volume). Examen réussi, peu de GTs offrent plus de capacité et de modularité de chargement de bagages.

Essai Porsche 911 Targa 4S coffre bagages Essai Porsche 911 Targa 4S coffre bagages

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: Porsche

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai McLaren 720S
  • Essai Aston Martin DB11: la rupture
  • Essai Skoda Karoq
  • Tesla Roadster 2: la bombe E
  • Essai Volvo XC60 T8: l’alternative
  • Essai Opel Ampera-e: l’électrique pour tous ?
  • Corvette ZR1
  • Tesla Semi: le poids lourd
  • Essai BMW 540i xDrive: première de classe ?
  • Aston Martin Vantage
  • Essai Audi RS3 Berline 8V 2017
  • BMW M3 CS
  • Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion
  • Essai Mercedes C43 AMG 4Matic: l’autre griffe AMG
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial