Essai Hyundai IONIQ électrique

Hyundai IONIQ Electrique

Hyundai IONIQ : une trilogie gagnante ?

En décembre 2015, Hyundai annonce que la IONIQ sera basée sur une nouvelle plateforme de voitures électrifiées. Cette plateforme a été conçue pour permettre la réalisation de 3 modes de propulsion : hybride, hybride rechargeable et électrique. Les 3 modèles seront présentés en même temps lors du salon de l’Automobile de Genève au début mars 2016. Les versions hybrides reçoivent un tout nouveau moteur essence de 1.6 litres de cylindrée de 105 ch et un moteur électrique de 32 kW pour une puissance totale du système de 141 ch et 265 Nm de couple.

Essai Hyundai IONIQ électrique

Pour cette IONIQ Hyundai se démarque de ses autres modèles dont le dessin est classique dans les différentes tailles. Hyundai tente l’aventure de la berline coupé. La ligne de toit plonge en direction de l’arrière de manière peu commune sur une berline à 5 portes. Le porte-à-faux arrière est très court. La grille à l’avant permet de reconnaître les versions à motorisation thermique alors que la IONIQ électrique est un peu plus futuriste avec cette grille remplacée par une surface pleine de couleur grise qui surprend au premier regard. Les feux de jour à LED sont installés sur les côtés de la voiture avec une disposition verticale peu conventionnelle.

Essai Hyundai IONIQ électrique

Pour notre essai nous disposons d’une version tout électrique. Le moteur électrique est installé sous le capot avant à la place du moteur thermique de ses sœurs. Les cellules de la batterie sont disposées sur l’essieu arrière et sous la banquette arrière. La capacité de ce pack au Lithium-ion polymère est de 28 kWh. L’autonomie annoncée est de 280 km. Le couple délivré est de 295 Nm pour une puissance de 120 ch. Le poids de cette voiture est annoncé à 1550 kg.

Essai Hyundai IONIQ électrique

Les dimensions correspondent à une voiture de catégorie moyenne, elle se place entre une Audi A3 et une A4, ou une Mercedes Classe A et Classe C. Sa longueur de 4.47m et une largeur de 1.82m sont proches de l’idéal, très pratique dans la circulation et les parkings de nos villes. Il y a suffisamment de place pour transporter 5 personnes adultes, en notant toutefois que la garde au toit à l’arrière est comptée, elle est juste limite pour que je ne touche pas le ciel de toit. Les tailles au-dessus de 1m80 devraient y être un peu à l’étroit. Le plancher du coffre est relativement haut en comparaison des berlines concurrentes, la batterie occupant la place en dessous. Il offre une capacité de chargement de 350 litres extensible à 1410 litres. Mais la hauteur de la zone entre le plancher et le rideau protégeant des regards indésirables est assez limitée.

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: Hyundai

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Mazda MX-5 RF Skyactiv-G 160
  • Essai Abarth 124 Spider: avantage Italie
  • Essai Porsche 911 Targa 4S
  • BMW M5
  • BMW Z4 Concept
  • Mercedes-Maybach Vision 6 Cabriolet
  • Essai Hyundai IONIQ électrique
  • Essai Mazda MX-5 ND: oui !
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Aston Martin Vanquish Zagato Speedster
  • Essai Porsche 911 GT3: haute fidélité
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Singer Vehicle Design: la Porsche 911, réimaginée
  • Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Mercedes C43 AMG 4Matic: l’autre griffe AMG