Essai Porsche 911 GT3: haute fidélité

Essai Porsche 991.2 GT3

Nous comparons les 991.2 GT3 en boîte PDK et manuelle sur les plus beaux cols de Suisse.

Née à Flacht (le siège de Porsche Motorsport) et produite conjointement avec les 911 de compétition, la GT3 est un des derniers bastions de l’automobile sportive à admission naturelle. Par rapport au moteur de la 991.1 GT3, l’alésage reste inchangé à 102mm mais la course augmente de 77.5 à 81.5mm, faisant ainsi passer la cylindrée de 3800 cm3 à 3996 cm3. Le couple maxi passe de 440 à 460 Nm à 6000 t/min, alors que la puissance augmente de 25ch à 500 ch à 8250 t/min. Si les cotes sont identiques et les chiffres sont voisins, le moteur n’est pas pour autant identique à celui des 991.1 GT3 RS et 911R.

Essai Porsche 991.2 GT3 Racing Yellow Saphire Blue

Pour le flat 6 cette 991.2 GT3, les ingénieurs sont partis du bloc qui équipe les 911 GT3 R, 911 Cup et 911 RSR. L’admission variable est revue avec deux papillons de gestion des conduits de résonance au lieu d’un, favorisant le couple à bas régime. La 991.2 GT3 atteint ainsi ses 460 Nm deux cent cinquante tours/minute plus bas que ses deux illustres cousines.

Essai Porsche 991.2 GT3 Lava Orange Essai Porsche 991.2 GT3 boîte manuelle

Le taux de compression plutôt élevé de 13.3:1 est un des contributeurs à la puissance spécifique de 125 ch par litre de cylindrée, tout comme l’aptitude aux hauts régimes, seul moyen pour un moteur atmosphérique d’extraire plus d’énergie par unité de temps. Capable de prendre 9500 t/min en configuration de course, ce bloc est “sagement” limité à 9000 t/min en configuration routière. Pour soutenir de tels régimes, Porsche a naturellement recherché un savant compromis entre rigidité et légèreté, avec un vilebrequin renforcé, tout comme les roulements de vilebrequin et de bielles. Les bielles sont en titane et les pistons forgés phosphatés. La distribution se passe de coussinets hydrauliques, Porsche a préféré l’utilisation de pastilles pour l’ajustement du jeu aux soupapes – elles ne nécessitent pas de réglage ultérieur. La lubrification est naturellement basée sur un système à carter sec, le circuit utilise 6.4 litres.

Essai Porsche 911 GT3 PCCB Essai Porsche 911 GT3 intérieur alcantara

Pour la première fois de son histoire, une GT3 est disponible avec deux boîtes: une commande manuelle avec boîte à 6 rapports, ou une PDK à 7 rapports. Leurs étagements respectifs sont identiques sur les 4 premiers rapports, mais le rapport final diffère de 5.6% (3.97 pour la PDK contre 3.76 à la boîte manuelle). Ceci explique sans doute en partie la demi-seconde que la GT3 manuelle laisse à la boîte PDK sur le 0-100 km/h (3.4s contre 3.9s), différence qui se maintient sur le 0-200 km/h (11.0s contre 11.4s). Autre différence notable: la PDK intègre un différentiel arrière piloté électroniquement alors que la boîte manuelle dispose d’un différentiel à glissement limité mécanique (30% en traction, 37% en poussée).

Essai Porsche 991.2 GT3 Bleu Saphir Jaune Racing

Pages: 1 2 3 4 5

Dans: Porsche

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Essai Porsche 911 GT3: haute fidélité
  • Jaguar E-Pace
  • Essai Audi RS5 Coupé
  • Aston Martin Valkyrie: les détails
  • Essai VW Multivan T6: le transporteur
  • Essai Land Rover Discovery Sport: baroudeur familial
  • Essai Audi SQ5 TFSI: chasseur de Macan ?
  • Essai VW Tiguan 2.0 TSI 4Motion
  • Essai Porsche 911 Carrera 4 GTS Cabriolet
  • Audi A8: le futur du luxe
  • Essai Audi S4 Avant B9: pour le meilleur
  • Hyundai i30N: en route
  • Essai Mazda MX-5 ND: oui !
  • Essai longue durée Porsche Macan S: cherchez la faille
  • Essai Renault Espace 5 Initiale Paris
  • Essai comparatif Porsche Cayman GT4 & GTS: le prix de la rigueur