WEC: 6h de Spa – doublé Toyota

WEC 6h de Spa: Toyota victorieux

Les 6h de Spa: un sprint effréné qui a vu Toyota remporter les deux premières places. 

Deuxième levée d’un championnat du monde comportant 9 épreuves, et surtout dernier test grandeur nature avant les 24h du Mans, les 6h de Spa ont été lancées à 14h30 sous un soleil radieux. Après la pole signée la veille par la Porsche #1, les commandes du LMP1 et donc de la course ont tout de suite été prises par cette même auto, juste devant les Toyota #8 et #7, la seconde Porsche et la 3ème Toyota.

Il est ici utile de rappeler que les teams LMP1 Hybrides usine disposent de deux kits aéro pour la saison :
– L’un typé Le Mans et limitant l’appuis,
– l’autre procurant plus de charge.

WEC Spa 6 heures Porsche 919 Hybrid

Si Porsche a choisi d’utiliser jusqu’au Mans le kit faible charge sur les deux autos, Toyota a de son côté privilégié le kit forte charge sur ses deux voitures faisant toute la saison (#7 et # 8). Pour cette épreuve de Spa, et en prévision du Mans ou elle sera également alignée, Toyota a toutefois choisi d’engager une 3ème voiture, portant le #9, et disposant du kit Le Mans. L’étude de ses performances comparées à celle des Porsche pourrait être intéressante en vue du Mans. Au bout de 20 minutes de course tout ce beau monde était roue dans roue, puis les Toyota #7 & 8 ont pris le large devant les deux Porsche #1 & 2. Les conditions de piste chaude de début de course semblaient en effet avantager Toyota dans l’exploitation pneumatique, tandis que la Porsche de pointe jusque là (#1 avec Lotterer au volant) était, elle, confrontée à une dégradation importante de ses pneus.

WEC 6 heures Spa Porsche 919 Porsche 911 RSR Toyota

Passée derrière la deux, il fut décidé de changer de stratégie et procéder à un changement pilote/pneus dès la fin du 1er relai carburant, décalant la stratégie et Nick Tandy prenant alors la suite. Cette voiture ne revit plus la tête d’une course relativement pauvre en incidents, montrant une supériorité des Toyota avec le kit fort appuis durant les 4 première heures, devant les deux Porsche, elles même devant la Toyota faible appuis.

La fin de journée et le rafraîchissement des températures occasionna un changement de physionomie puisque la Porsche #2 retrouvait alors de la performance, refaisant petit à petit son retard jusqu’à revenir en tête de course au gré des ravitaillements des uns et des autres. La victoire lui semblait même promise jusqu’à un contact entre Brendon Hartley et une Alpine LMP2 à moins d’une heure du terme à la chicane de l’arrêt de bus. Léger, le contact provoquait pourtant un arrêt pour changement de capot avant. Le service ravitaillement était alors réalisé, malheureusement un peu trop tôt pour envisager de rallier l’arriver. De fait un dernier splash and dash devait être réalisé à une grosse dizaine de minutes du terme de la course, faisant rétrograder la Porsche de pointe à la 3ème place.

WEC 6 heures Spa Toyota TS050 Hybrid Raidillon

Pages: 1 2 3

Recherche d'essais


Asphalte.ch

Abonnez-vous !

Recevez gratuitement des liens sur nos nouveaux articles par email.

Votre addresse email:

 

Partenaires

 

Piecesdetachees.ch

MotorDoctor.Fr

Les 20 plus lus

 

  • Francfort 2017: Audi RS4 Avant B9
  • Francfort 2017: Porsche Cayenne Turbo
  • Francfort 2017: Mercedes Classe X
  • Francfort 2017: Alpina D5S
  • Francfort 2017: BMW Série 6 Gran Turismo
  • Francfort 2017: Opel Insignia GSi
  • Essai Alfa Romeo Giulia Veloce
  • Francfort 2017: BMW M5
  • Francfort 2017: Ferrari Portofino
  • Francfort 2017: Porsche 911 GT2 RS
  • Francfort 2017: Mercedes EQA & S 560 e
  • Francfort 2017: Audi Elaine
  • Francfort 2017: Porsche 911 GT3 Touring Package
  • Francfort 2017: Audi R8 RWS
  • Francfort 2017: BMW Z4 Concept
  • Francfort 2017: Bentley Continental GT